Chasseur immobilier mandataire : Tout savoir sur ce métier

En France, le secteur de l’immobilier est un secteur d’activité très changeant qui évolue selon la demande. Heureusement, ces dernières années, les offres se sont multipliées et de nouveaux métiers sont nés, notamment celui de chasseur immobilier mandataire, qui reste encore méconnu du grand nombre. Il accompagne l’acheteur tout au long de son processus d’acquisition de bien immobilier. On peut compter sur ses conseils et son professionnalisme pour trouver le logement idéal. Découvrez ici tout ce qu’il y a à savoir sur ce métier et comment devenir un chasseur immobilier mandataire.

Qu’est-ce qu’un chasseur immobilier mandataire ?

Le chasseur immobilier mandataire est un professionnel, un fin connaisseur du marché immobilier local. Il se met au service d’une entreprise ou d’un particulier pour lui trouver la maison, l’appartement ou le local parfait selon ses attentes. Le rôle de ce dernier consiste à chercher à la place de l’acheteur, le bien immobilier pouvant lui correspondre. Ceci dans le but de réaliser les meilleures transactions dans un court délai.

Le chasseur immobilier mandataire exerce un métier différent de celui de l’agent immobilier. Son rôle est de trouver le logement idéal en tenant compte du budget, de la superficie, l’équipement, la situation géographique et de bien d’autres critères. Il ne s’occupe que de la recherche. Tandis que l’agent immobilier a un réel pouvoir de négociation.

Comment opère un chasseur immobilier mandataire ?

Pour devenir chasseur immobilier mandataire, vous devrez développer une stratégie de travail à mettre en place à chaque fois selon le besoin de vos clients. Cela commence le plus souvent par la prise de connaissance de l’attente de votre client.

Vous devrez ensuite effectuer des recherches pour trouver le local idéal. Le mieux est d’en proposer plusieurs à la fois. Ensuite vous devez effectuer des visites pour déterminer avec votre acheteur celui qu’il préfère. En étant chasseur immobilier mandataire, vous serez amené à chaque fois à :

  • Déterminer les besoins de vos clients ;
  • Prospecter à divers endroits ;
  • Ne choisir que les emplacements les plus adéquats ;
  • Les faire visiter à votre client ;
  • Négocier le prix de vente ou de location ;
  • Et aussi gérer une bonne partie administrative.

Le chasseur immobilier mandataire a en effet la charge de compléter les documents de transaction immobilière. Vous devrez signer l’acte définitif d’achat du bien, mais aussi proposer des solutions de financement si nécessaire.

A lire aussi : Comment finir les fins de mois difficile ?

Comment devenir chasseur immobilier mandataire ?

Le métier de chasseur immobilier mandataire est une profession que de plus en plus de personnes convoitent. Sachez que pour en devenir un, il faut suivre une formation rigoureuse et bien encadrée. Il n’est pas obligatoire de disposer d’un diplôme particulier avant de se lancer, mais la maîtrise des rouages de ce métier est indispensable à quiconque souhaitant se lancer.

La formation visant à faire d’une personne un chasseur immobilier mandataire varie d’une école de formation à une autre. Dans l’idéal, le minimum requis pour assumer ce rôle est de disposer d’un bac STMG (sciences et technologies du management et de la gestion). Vous pouvez ensuite passer un BTS professions immobilières afin de disposer de toutes les connaissances requises sur le domaine.

Grâce à cette base solide de formation, vous pourrez un jour aspirer à devenir courtier immobilier ou même agent immobilier. Vous pourrez à ce moment choisir de travailler pour une agence ou travailler de manière indépendante.

Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Les qualités requises pour exercer le métier de chasseur immobilier mandataire sont nombreuses. Vous devez avant tout faire preuve de rigueur dans votre travail pour être pris au sérieux et fournir un service de qualité. Vous devez donc savoir vous organiser, mais aussi développer une bonne écoute. En étant patient et empathique, vous comprendrez plus facilement les attentes de vos clients et n’aurez aucun mal à leur trouver ce qu’ils recherchent.

Dans ce métier, il faut aussi savoir être sociable. Plus vous savez aller vers les gens, plus vous aurez de facilité à développer votre carnet d’adresses. C’est ce qui vous vaudra de toujours trouver des clients. En dehors de tout cela, vous devrez maîtriser :

  • Les techniques de vente ;
  • Le droit de l’immobilier ;
  • Les outils de communication modernes ;
  • Le marché immobilier et la fiscalité.

Ce sont ces connaissances techniques qui feront de vous le meilleur chasseur immobilier possible.

Quel salaire touche un chasseur immobilier mandataire ?

Avant de vous lancer dans le métier de chasseur immobilier, vous devez avant tout savoir que c’est un travail dont la rémunération est soumise à plusieurs facteurs. L’agence à laquelle vous êtes rattaché joue par exemple un rôle important dans votre rémunération. Le salaire gagné dans ce cas diffère de celui d’un chasseur indépendant, car des frais s’ajoutent. Vous ne gardez que 70 % environ de vos commissions.

Le bénéfice que vous vous faites à la fin du mois varie aussi en fonction des biens immobiliers que vous aurez trouvés. Sachez donc que dans ce métier, vous gagnez autant que vous fournissez d’efforts. Le salaire mensuel d’un mandataire immobilier débutant est d’environ 1 500 €. Après quelques années d’exercice à développer votre carnet d’adresses, vous pourrez espérer gagner des sommes beaucoup plus importantes.

Quelles sont les lois applicables à ce métier ?

Comme la plupart des métiers, celui de chasseur immobilier mandataire est également soumis à certaines restrictions. C’est la loi Hoguet qui est censée régir cette profession. Elle stipule que tout chasseur de bien immobilier mandataire doit détenir une carte professionnelle encore appelée carte T ou carte de transaction.

Il doit également être répertorié dans un fichier légal détenu et initié par les Chambres de Commerce et d’Industries françaises. Il est important de noter que la carte professionnelle n’est délivrée qu’aux chasseurs ayant suivi une formation professionnelle et disposant de diplôme pour l’attester. La loi Hoguet impose aussi la souscription à une assurance responsabilité civile à tous les chasseurs de biens immobiliers.