Pensez à utiliser le chèque énergie et autres aides avant le 31 mars : risque de perdre jusqu'à 677 euros

Tandis que l'échéance du 31 mars approche rapidement, il est impératif pour les bénéficiaires du chèque énergie 2023 d'utiliser cette aide sans tarder. Cette ressource précieuse, destinée aux ménages à faibles revenus, pourrait vous aider à payer vos factures d'énergie ou même financer des travaux de rénovation énergétique.

Les montants varient entre 48 et 277 euros

Avec des montants allant de 48 à 277 euros, cette assistance peut couvrir une part importante de vos dépenses d'électricité, de gaz ou de bois et contribuer à améliorer l'efficacité énergétique de votre logement. Historiquement, une grande majorité des bénéficiaires ont utilisé cette aide pour payer leurs factures d'énergie, démontrant l'utilité et la nécessité de ce programme.

Diverses formes d'aide disponibles

Outre le chèque énergie habituel, d'autres formes d'aide ont été distribuées, comme le chèque énergie exceptionnel et le chèque combustible créés en réponse à la hausse des prix de l'énergie. Ces aides peuvent être cumulées et fournir jusqu'à 677 euros de soutien pour les ménages éligibles.

A lire aussi :   Collant polaire femme : Qu'est ce que c'est et comment bien le choisir ?

Le chèque bois : une opportunité à ne pas manquer

L'aide exceptionnelle du chèque bois, d'une valeur maximale de 200 euros, est une aide supplémentaire destinée à soutenir l'achat de bois de chauffage.

Maximiser les avantages avant la date limite

Pour ceux qui sont éligibles à plusieurs aides, il existe une réelle opportunité de réduire significativement vos dépenses énergétiques. Cet article explore l'importance et l'urgence d'utiliser le chèque énergie et les aides associées avant la date limite du 31 mars. Destinées aux ménages à faibles revenus, ces subventions peuvent apporter un soutien précieux pour les dépenses énergétiques et les travaux de rénovation jusqu'à un total de 677 euros.

Si vous avez reçu un chèque énergie en 2023, il est temps de le dépenser pour payer votre facture d'énergie, qu'elle soit consacrée à l'électricité, au gaz ou au bois. Cette assistance est réservée aux 20% des ménages ayant les revenus les plus faibles et son montant varie entre 48 et 277 euros. Elle vous permet de régler votre facture d'énergie, que ce soit pour l'électricité, le gaz ou le bois. En 2021, seulement 4 bénéficiaires sur 5 du chèque énergie ont dépensé leur chèque pour payer leurs factures. Même si avec un taux d'utilisation de 80%, le chèque énergie présente un meilleur bilan que la plupart des autres aides sociales.

A lire aussi :   Les arnaques à la rénovation énergétique, un fléau pour les particuliers

En plus du chèque énergie régulier, vous pouvez avoir d'autres chèques énergie à utiliser d'ici le 31 mars. En effet, entre la fin de l'année 2022 et janvier 2023, 12 millions de ménages ont reçu un chèque énergie exceptionnel compris entre 100 et 200 euros selon leurs ressources. Quant au chèque combustible destiné à 1,6 million de ménages et mis en place l'an dernier pour soutenir les Français face à la hausse des prix de l'énergie; là encore ceux-ci doivent être utilisés avant la fin du mois.

Trois chèques pour un montant maximum de 677 euros

Des chèques différents qui sont cumulables puisqu'un ménage pourrait recevoir s'il est éligible : un chèque énergie régulier annuel au printemps, un chèque combustible et un chèque énergie exceptionnel. Soit trois chèques pour un montant maximum de 677 euros.

La même logique s'applique aux 2,6 millions de ménages qui ont pu prétendre au bon bois jusqu'au 31 mai de l'année dernière. Là encore, il est possible de cumuler les bons bois, les bons exceptionnels et les bons réguliers. Cependant, il n'était pas possible de cumuler les bons bois et les bons combustibles.