Les mandataires immobiliers gagnent ils leur vie correctement ?

Le mandataire immobilier reçoit des mandats pour réaliser des opérations de location et de vente immobilière. Il agit pour le compte d’un réseau ou d’un agent immobilier professionnel détenteur d’une carte T. Il s’agit donc d’un commercial indépendant qui est en contrat avec un autre professionnel de l’immobilier. Le nombre de personnes exerçant ce métier s’accroît de jour en jour. Est ce que la rémunération d’un professionnel exerçant dans ce domaine peut lui permettre de bien vivre ?

Qu’est ce qu’un mandataire immobilier ?

Avant toute chose il est important de définir ce qu’est un mandataire immobilier et ses éventuelles différences avec un agent immobilier classique.

Le mandataire immobilier est un professionnel travaillant dans l’immobilier qui ne possède pas de carte professionnelle (Carte T) car il ne remplit pas toutes les conditions requises. Pour exercer son activité de mandataire, c’est à dire procéder à des ventes et locations de biens immobiliers, il agit au nom d’un agent immobilier qui lui possède cette carte.

Il s’agit donc d’un professionnel 100% indépendant qui peut prétendre au statut d’agent commercial du fait du contrat de mandat qui le lie à l’agent immobilier avec lequel il travail. La différence entre un mandataire et un agent immobilier réside donc dans l’obtention ou non de cette carte professionnelle, résultant d’un BTS profession immobilière, d’un Bac + 3 commercial, économie ou juridique, ou d’une expérience professionnelle de 10 ans chez un agent immobilier.

Au niveau d’un particulier souhaitant acheter une maison, faire appel à un mandataire ou un agent immobilier n’a aucune incidence, ce qui aide le métier à croitre de façon régulière. Niveau chiffres, le métier est en développement actif, et là où en 2017, 13% des transactions immobilières ont été réalisées par des mandataires, ce sont près de 20% des biens qui ont été vendus par intermédiaire d’un mandataire immobilier en 2022.

Quel salaire pour un mandataire immobilier ?

La rémunération du mandataire immobilier en agence se fait au forfait. La détermination du montant peut s’avérer difficile parce qu’il fluctue en fonction de plusieurs facteurs. En règle générale, un agent commercial en immobilier débutant peut percevoir entre 1 500 et 3 000 euros par mois. C’est un traitement brut qui peut subir des variations d’un mois à l’autre.

Il ne s’agit donc pas d’un salaire fixe mais d’une commission versée sur les ventes effectuées par le travailleur. En règle générale, l’agence immobilière perçoit environ 4,87 % sur le montant de chaque transaction immobilière. Le mandataire immobilier reçoit quant à lui des honoraires compris entre 50 et 70 % du coût de cette commission.

Des déductions au titre de charges fiscales et sociales sont faites sur les salaires de ce professionnel. Un mandataire immobilier expérimenté peut gagner en moyenne 50 000 euros par an. Cela équivaut approximativement à 4 300 euros par mois. Le professionnel peu aguerri peut espérer quant à lui approximativement 30 000 euros annuellement.

En réalité, le mandataire immobilier travaillant dans un réseau est considéré comme un travailleur salarié. En revanche, un mandataire immobilier indépendant perçoit une rémunération équivalente au travail abattu. Il faut noter que le pourcentage sur commission perçu par un négociateur immobilier autonome est plus faible que celui d’un salarié.

Quels sont les composants du revenu d’un mandataire immobilier ?

Plusieurs facteurs sont pris en compte pour calculer la rémunération d’un mandataire immobilier opérant en agence ou en réseau. L’employeur considère d’abord les commissions perçues sur les ventes immobilières réalisées par son travailleur. Il applique un taux à celles-ci pour déterminer le montant des honoraires.

Ce pourcentage est fixé en fonction de la politique de rémunération de chaque agence. Le revenu du négociateur immobilier en réseau comprend aussi une rémunération complémentaire. Elle dépend de la qualification et du profil du mandataire immobilier salarié. Une commission d’apporteur d’affaires peut aussi être versée sur le salaire du négociateur immobilier en agence.

Comment se calculent les revenus d’un mandataire immobilier ?

Pour calculer la rémunération d’un négociateur immobilier en réseau, il faut considérer l’ensemble des opérations réalisées au fil du mois. Vous appliquez ensuite le pourcentage de la commission pratiquée par l’agence à ce chiffre. En fonction de l’employeur, certaines primes se greffent aussi à ces revenus. Elles sont fixées généralement en fonction de l’ancienneté du mandataire et du nombre de contrats obtenus sur le mois.

Pourquoi la rémunération du mandataire immobilier varie ?

Les revenus du mandataire immobilier varient selon que ce professionnel est expérimenté ou non. De même, ce que gagne ce travailleur dépend de son profil et de ses qualifications. Le statut du mandataire immobilier est aussi capital pour la détermination de la rémunération d’un agent commercial immobilier. Un mandataire indépendant perçoit moins de commissions qu’un négociateur en réseau.

Par ailleurs, les politiques de rémunération peuvent varier d’une agence à l’autre. Les pourcentages applicables aux commissions changent en fonction de l’agence. Cela impacte considérablement les revenus globaux du travailleur. Par ailleurs, les honoraires du chasseur immobilier mandataire sont déterminés sur la base des chiffres d’affaires réalisés.

Le niveau d’investissement et le nombre de contrats obtenus peuvent aussi faire monter ou baisser les revenus de ce professionnel. Il faut noter par ailleurs que les transactions immobilières sont en baisse au cours de certains mois de l’année.

Pendant ces périodes, la rémunération du mandataire risque d’être faible. Il peut par contre connaître un regain d’activités durant d’autres mois. Dans ce contexte, les revenus du mandataire immobilier peuvent grimper de façon exponentielle.

Le métier de mandataire immobilier : est-ce rentable ?

Le professionnel mandataire immobilier a la possibilité de bien gagner sa vie. À titre illustratif, considérez un agent commercial en immobilier qui réalise une vente de 312 000 euros. L’agence immobilière perçoit 4 % du prix de la vente. Elle encaisse donc 12 000 euros toutes taxes comprises. Des frais peuvent en être déduits à hauteur de 2 000 euros.

Si cette agence partenaire rémunère ses mandataires au taux de 50 % de la commission. Les honoraires du travailleur représentent ainsi 5 000 euros pour cette seule vente au cours du mois. Ce montant peut être revu à la hausse si le taux pratiqué par l’agence est plus élevé. Le négociateur immobilier peut gagner sereinement sa vie en réalisant une seule vente par mois.

Il est cependant important de choisir son agence ou son réseau en fonction de la politique de rémunération pratiquée. Vous devez aussi veiller à collaborer avec un professionnel jouissant d’une grande notoriété. L’agence à choisir doit mettre des outils digitaux performants à la disposition du mandataire. Cela permet au négociateur de prospecter une large part du marché. Il peut ainsi réaliser plusieurs ventes au cours du mois pour accroître ses revenus et vivre aisément.