Est-ce possible d'immatriculer sa draisienne électrique ?

Vous venez de vous offrir une draisienne électrique et vous vous demandez s’il est possible de l’immatriculer ? Ne vous en faites pas ! Il suffit que vous preniez connaissance de certains détails pour pouvoir vous fixer sur ce sujet. En effet, il n’est pas obligatoire que vous procédez à l’immatriculation de votre draisienne. Toutefois, certaines conditions peuvent vous y contraindre afin que vous puissiez circuler librement sans enfreindre la loi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’immatriculation d'une draisienne électrique.

Dans quels cas procéder à l’immatriculation de votre draisienne électrique ?

Vous devez avant tout savoir que le processus d’immatriculation ne concerne que certains modèles de draisienne électrique. En réalité, la majorité des modèles de ce véhicule qu'on peut acheter sur des sites comme https://www.electric-ride.fr/ sont dotés d’une puissance maximale de 250 watts. De plus, lorsque vous excédez la vitesse de pointe (25 km/h), l’assistance électrique de votre draisienne se déconnecte.

Vous devez donc continuer à pédaler pour ne pas réduire considérablement votre vitesse. Dès lors, vous n’avez aucune nécessité ou obligation à immatriculer cette catégorie d’engins.

Cependant, il existe principalement deux cas de figure qui font exception à cette règle. Cela concerne les draisiennes électriques d’une puissance de moteur ou d’une vitesse maximale donnée.

Cas d’une puissance moteur de 1 000 W avec un cyclo pédalage entre 5 électrique

Comprenez qu’il s’agit ici des draisiennes électriques qui possèdent un moteur de 1 000 watts de puissance et un cyclo pédalage figurant entre 5 et 25 km/h. En principe, les véhicules qui correspondent à ces critères sont classés dans la catégorie des cyclomoteurs (classe L1e-a). Ainsi, lorsque vous vous procurez un véhicule appartenant à cette catégorie, vous devez procéder à son immatriculation.

Il en est de même si vous avez une draisienne électrique bridée dont l’assistance électrique s’arrête au-delà de 25 km/h. Retenez que cela vous évite de faire dans l’illégalité afin d’échapper à d’éventuelles sanctions. De plus, retenez que quand votre engin est d’occasion, la procédure que vous devez suivre diffère de lorsqu’il est neuf.

Cas de vitesse maximale de 45 km/h

Notez que ce cas de figure concerne les draisiennes électriques qui disposent d’une vitesse maximale de 45 km/h. Ici, les véhicules qui répondent à cette norme figurent parmi les cyclomoteurs de classe L1e-b. Dès lors, vous devez aussi immatriculer ce type de draisienne si vous en avez acheté. Quant à la procédure d’immatriculation, elle est presque identique à celle du premier cas.

Peut-on immatriculer une draisienne électrique sans homologation ?

Pour immatriculer votre draisienne électrique, vous devez au préalable disposer d’une homologation CE. Faute de quoi, vous ne pourrez pas enclencher votre processus d’immatriculation. De ce fait, votre véhicule sera interdit de circuler sur les voies publiques. Attendez-vous alors à des sanctions si vous enfreignez cette loi et que vous vous êtes fait prendre.

En effet, l’homologation est un acte qui justifie la conformité de votre draisienne aux exigences techniques applicables à la sécurité et aux émissions d’un véhicule. Elle est délivrée par une autorité administrative de votre État. Ainsi, vous devez vous rendre à l’agence nationale des titres sécurisés pour l’établir.

Vous aurez besoin des pièces telles que votre facture d’achat, votre preuve de domicile, votre pièce d’identité valide et le numéro d’identification de votre draisienne pour faire la demande de votre homologation. Notez que vous devrez patienter 30 jours, le temps que votre demande de ce certificat soit traitée et finalisé. N’oubliez pas aussi que si vous ne possédez pas ce certificat, vous ne pourrez pas immatriculer votre véhicule même si vous en avez l’envie.

La démarche à suivre pour immatriculer votre draisienne électrique

Le processus à suivre pour immatriculer votre draisienne électrique est assez simple et s’apparente à celui des voitures. À cet effet, si vous avez déjà procédé une fois à l’immatriculation d’une voiture, cette tâche ne sera que plus facile pour vous. Pour ce faire, vous devez commencer par préparer les documents nécessaires à cette tâche.

Il s’agit donc de la facture d’achat de votre draisienne électrique et son numéro d’identification, votre certificat de conformité ou homologation, votre pièce d’identité en cours de validité ainsi que votre justificatif de domicile. En plus, vous aurez à remplir le formulaire de demande d’immatriculation officiel (cerfa n° 13750*05).

Dès lors, vous n’avez plus qu’à exécuter le processus d’immatriculation en bonne et due forme directement en ligne. Notez que vous avez aussi la possibilité de prendre par un professionnel habilité pour vous faire établir l’immatriculation de votre draisienne électrique.

A lire aussi : Quels compléments alimentaires prend Tibo Inshape

Quelques indications complémentaires

Une fois votre draisienne immatriculée, vous pouvez alors rouler sur les voies publiques sans enfreindre une quelconque loi. À cet effet, vous devez au moins avoir votre brevet de sécurité routière (permis AM).

En outre, vous devez éviter de circuler sur les pistes réservées aux vélos classiques comme les pistes cyclables et autres. De plus, vous devez nécessairement vous munir de votre casque à chaque sortie. N’oubliez pas non plus de prendre une assurance pour votre draisienne électrique.