Comment savoir si on est hpi

Lorsque votre manière de percevoir le monde est différente de celle des autres et que vous avez une facilité d’analyse, il y a de fortes chances que vous soyez un surdoué. Les personnes appartenant à cette catégorie possèdent un QI assez élevé et sont appelées hpi. Seule 2% de la population appartient à cette classe qui perçoit le monde d’une autre manière. Aujourd’hui, il est possible de savoir très tôt si on est hpi. Découvrez ici plus de détails à ce sujet.

Haut Potentiel Intellectuel : qu’est-ce que c’est ?

Les personnes identifiées comme ayant un haut potentiel intellectuel sont différentes par leur façon de penser et de voir le monde. Contrairement à ce que peuvent penser certaines personnes, il ne s’agit pas d’une maladie, ni d’un signe de dégénérescence. Les personnes disposant d’un haut potentiel intellectuel réfléchissent plus rapidement et établissent des analyses concrètes et réalistes.

Ce sont aussi des personnes qui font preuve d’une hypersensibilité. Cela dit, tous les sens de leur organisme sont constamment en alerte ; ce qui les pousse a mieux cerné le monde qui les entoure. Ceci est un atout qui peut très vite se transformer en une peur si le diagnostic n’est pas fait à temps.

Existe-t-il des tests pour savoir si on est hpi ?

À l’opposé des tests que vous pouvez trouver sur internet, il existe plusieurs autres qui ont été élaborés sur la base d’études précises. Il faut rappeler que sur la toile, les tests disponibles sont juste destinés à la distraction. Ils sont de trois différents ordres et se réfèrent à différents types d’âges :

  • le WPPSI-IV, compatibles aux enfants de 2 à 7 ans ;
  • le WISC-V pour les sujets dont la tranche d’âge est comprise entre 6 et 17 ans ;
  • le WAIS-IV pour les adultes.

Il faut préciser que pour des raisons d’actualisation, ces tests sont revus chaque décennie. Cependant, dans certains États, ils ne sont considérés que lorsqu’ils sont réalisés sur un groupe représentatif de la population. Ainsi, les scores du quotient intellectuel obtenu doivent être au-delà de la normale ; c’est-à-dire supérieur à 130.

En revanche, être surdoué est au-delà d’un simple résultat basé sur le QI. C’est une question liée au regard de ces personnes sur le monde qui les entoure. Il faut donc considérer certains symptômes qui ne trompent pas.

HPI : quels sont les symptômes qui permettent de l’identifier ?

Pour savoir si un enfant est HPI, il faut se baser sur son comportement. Ces êtres sont assez curieux et désirent comprendre dans les moindres détails le monde qui les entoure. Cela dit, ils posent assez de questions et sont méticuleux sur les détails.

Par rapport aux autres enfants de leur âge, ils manifestent une certaine maturité en s’intéressant à des domaines particuliers. En d’autres termes, ce qui les passionne n’intéresse aucun autre enfant de leur âge. En général, les enfants hpi sont souvent rejetés, car ils sont incompris de leurs pairs.

Il est possible que le hpi ne soit pas détecté chez un enfant. Ces signes peuvent resurgir à l’âge adulte. Cependant, l’âge influence leur réaction ; ce qui ne rend pas facile l’identification du haut potentiel intellectuel. Il y a par contre certains symptômes qui ne trompent pas :

  • curiosité assez poussée ;
  • facilité à traiter plus rapidement certaines informations difficiles à percevoir ;
  • vision des choses assez globale avec une pensée en ramification ;
  • grande sensibilité ;
  • soif de compréhension et de sens.

Il faut aussi dire que les adultes dotés d’un hpi ont une créativité assez élevée.

À quel moment le verdict peut être prononcé ?

L’enfance est le moment idéal pour découvrir si une personne est hpi. Cela lui permet de comprendre très tôt sa personnalité et les raisonnements qui lui viennent à l’esprit. Lorsque le petit enfant sait dès les débuts de sa vie qu’il est différent des autres, il se positionne mieux par rapport à la société et essaie de participer à son évolution. De plus, il apprend à maîtriser ses émotions et s’intègre mieux dans la société.

Lorsque ce diagnostic intervient à l’âge adulte, il y a des risques encourus. Cet individu a grandi avec un manque de confiance en lui compte tenu la différence qu’il y a toujours eue entre lui et les autres. Ces personnes sont constamment dans le besoin de comprendre leur vie et leur entourage ; ce qui les rend vulnérables. Il est donc important de les accompagner afin qu’ils s’acceptent et s’intègrent au mieux.

Les adultes HPI : comment les accompagner ?

Parfois, l’accompagnement d’un adulte hpi peut se résumer à une consultation. Le simple fait qu’un spécialiste soit capable de lui apporter certains éclaircissements suffit pour lui redonner confiance en lui-même. Par contre, pour d’autres adultes hypersensibles, le recours à un suivi psychologique est nécessaire.

Il est important que ce dernier prenne conscience de l’intensité de ses émotions, qu’il apprenne à les exprimer tout en les modulant. C’est l’objectif de ce suivi qui est proposé aux surdoués adultes. Certains professionnels recommandent la méditation à ces personnes. Cela les aide à mieux se faire confiance pour mieux affronter les réalités.