Compétences managériales : Exemples de qualités d'un bon manager

La conduite d'une équipe vers l'atteinte d'objectifs assignés nécessite de faire preuve de savoir-faire et de disposer d'un ensemble de qualités humaines. Outre le rang et l'autorité que lui confère sa position dans l'entreprise, tout manager est appelé à développer d'excellentes capacités relationnelles. Si le leadership est l'aptitude principale qui doit caractériser le chef d'équipe, d'autres facettes telles que la réceptivité, la communication sont également essentielles. La définition d'une vision, la flexibilité et le sens de l'organisation font également partie des compétences managériales clés du bon manager.

Cultiver les aptitudes d'un bon leader

Au sein d'une organisation, le manager doit donner envie aux travailleurs de se joindre à lui dans l'accomplissement de sa mission. Il est apprécié pour ses directives pragmatiques et ses prises de décision qui suscitent la cohésion ainsi que la mobilisation. Il a de grandes capacités de persuasion, tant pour convaincre les partenaires extérieurs que ses proches collaborateurs.

La responsabilité incombe également au leader de garantir d'excellentes conditions de travail aux membres de son staff. Il accorde une grande attention aux émotions de ceux-ci et veille à initier les bonnes actions pour supprimer toute incapacité et stress.

Être réceptif et savoir féliciter

La disposition à apprendre d'un bon leader est reconnue comme une noble qualité et un signe d'ouverture d'esprit. En effet, bien qu'il soit techniquement mieux outillé, ce responsable demeure réceptif lorsqu'il s'entretient avec ses collaborateurs. Il doit s'enrichir de l'expérience des autres pour élaborer des solutions lorsque survient une situation critique.

Ce professionnel fait preuve d'une constante soif de curiosité et n'hésite pas à implémenter des changements lorsque ceux-ci apparaissent pertinents. Par ailleurs, sa réceptivité le dispose à accepter de gratifier tout membre de son équipe qui se montre méritant. La gratification peut être collective ou décernée à un seul collaborateur. Elle ne doit pas toujours être donnée comme une récompense pécuniaire. Elle peut également prendre la forme de félicitations verbales.

A lire aussi :   Client mystère : cette mission est-elle faite pour vous ?

Mobiliser l'équipe autour d'une vision

Le manager qui connaît précisément la finalité de son projet pourra réaliser des actions plus efficaces. À partir d'une vision claire, il devient plus simple de cibler des objectifs réalistes et atteignables sur un temps donné. Celle-ci doit cependant s'arrimer à la politique de développement retenue par les instances dirigeantes de l'organisation. Le principal bénéfice qui découle de l'adoption d'une telle démarche est le gain d'efficacité et d'efficience.

Décider au moment opportun et communiquer efficacement

La décision est l'un des paramètres par rapport auxquels la compétence managériale du leader est évaluée. Il ne s'agit pas uniquement de prendre une résolution, mais de le faire à un moment convenable et ceci, de façon efficace. La décision retenue peut éventuellement ne pas rencontrer l'assentiment de quelques cadres. Il revient au chef d'être ferme.

Il est à savoir qu'une décision communiquée maladroitement ou au mauvais moment perd en efficacité. Veillez alors à véhiculer à travers vos propos tous les arguments permettant d'appuyer vos choix managériaux. Aussi, vos stratégies de communication doivent servir à :

  • expliquer clairement,
  • remobiliser les collaborateurs,
  • motiver en vue de susciter l'adhésion,
  • encourager l'initiative et la créativité, etc.

Les précédents points ne sont pas figés et peuvent varier selon le type de mission accompli par l'équipe ou encore la nature de l'organisation.

Savoir planifier, organiser et déléguer les tâches de management

Pour le meneur d'un groupe, une planification réussie des activités est un gage de respect des délais, de la qualité et des coûts. Les objectifs poursuivis ont ainsi plus de chance d'être atteints. Il est également aisé de déceler les possibles défaillances qui surviennent au cours de la phase opérationnelle. Vu que la planification intègre des options d'ajustement et de correction, votre plan ne connaîtra pas alors de retard.

A lire aussi :   Testeur de toboggan : Info et salaire de ce métier insolite

Par ailleurs, notez que le bon planificateur est appelé à déléguer la plupart des activités. Les leaders de groupe qui se contraignent à faire une grande masse de travail subissent des contrecoups tels la baisse de forme mentale, la fatigue physiologique. L'idéal est alors de faire confiance aux membres de l'équipe. Cela vous permet de bien Vous gérer vous-même.

A lire aussi : Est il possible de fermer une entreprise du jour au lendemain ?

Écoute et flexibilité

L'écoute a entre autres pour avantage de vous aider à connaître les points forts des personnes sur lesquelles vous exercez de l'autorité. Vous arrivez ainsi à connaître rapidement les types de tâches qui conviennent à un équipier ou à un autre. L'écoute permet en outre de faire parler le collectif lors des séances périodiques d'échange. Ceci contribue à faire grandir le sentiment d'implication de chacun dans la réalisation de l'œuvre en cours.

L'écoute apparaît aussi comme un facteur de consolidation de l'esprit d'équipe, car vous vous faites plus proche de votre staff. Elle est une clé permettant de prendre des décisions flexibles qui conviennent à la majorité des collaborateurs. Enfin, si vous êtes un manager prompt à écouter, vous pourrez apaiser rapidement les conflits.

Nourrir l'envie de faire grandir son groupe

Le bon manager doit faire prévaloir une culture d'apprentissage et de transmission de savoir-faire dans son équipe. C'est aussi son devoir de solliciter des fonds permettant entre autres d'envoyer certains cadres en formation, d'acquérir des équipements performants. L'évolution de carrière de ses équipiers ou l'embauche de nouveaux professionnels pour renforcer le groupe doit également représenter une priorité pour lui.