Comment ajouter un jeune conducteur sur son assurance auto ?

Vous voulez ajouter un proche comme jeune conducteur à votre assurance auto ? Il est en effet indispensable d’assurer son véhicule afin d’en faire usage en toute sécurité. Mener les démarches pour obéir à cette exigence est très important pour votre protection et celui de la voiture. Il arrive toutefois que des situations vous amènent à vouloir ajouter un jeune conducteur sur votre assurance auto. Certaines procédures sont alors indispensables si vous voulez réaliser ce projet sans désobéir à la loi. Retrouvez-les dans cet article.

Discuter avec votre assureur pour être mieux conseillé

La première étape pour ajouter un autre conducteur à votre assurance est d’en discuter avec votre assureur. C’est une rencontre qui permet à ce dernier de vous donner les informations utiles pour mûrir vos réflexions. Voici tous les détails !

Les responsabilités financières

Il convient de noter qu’il n’existe pas de règles prédéfinies en ce qui concerne ce processus. Chaque compagnie d’assurance est donc responsable de ses principes et décisions. La responsabilité qui vous incombe en matière financière dépend donc de votre assureur. D’autres facteurs comme l’expérience et l’âge du conducteur à ajouter sont également déterminants.

Comme exemple, l’ajout de votre partenaire peut vous revenir très moins cher s’il remplit certaines conditions. Il s’agit de la détention d’un permis qui date de plus de cinq ans. Le fait d’avoir un passé non aggravant sur le plan de l’assurance est aussi un avantage pour vous. Ainsi, si vous souhaitez le prendre pour jeune conducteur, aucune incidence ne sera enregistrée sur votre prime en terme financier.

Il faut noter en outre que toutes les maisons d’assurances ne sont pas favorables à l’ajout de second conducteur. Leur position est justifiée par l’immaturité de certains jeunes et les conséquences routières qui en découlent. Il existe néanmoins plusieurs assureurs qui acceptent de vous aider à réaliser votre objectif. Certains le font même sans réclamer une réelle compensation financière.

Qui peut être choisi comme jeune conducteur de votre véhicule ?

Il est important de savoir avec précision comment faire le choix d’un second conducteur pour votre véhicule. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est nécessaire de consulter votre maison d’assurance. Cette dernière est compétente pour mieux vous guider. Néanmoins, il convient de retenir que vous pouvez choisir le jeune conducteur selon certains critères.

Qu’il s’agisse d’un employé ou d’un fils, la détention d’un permis de conduire est nécessaire. C’est ce document qui atteste que votre choix est fondé et que celui-ci sait conduire une voiture. Il faut ensuite que le jeune conducteur soit prêt à conduire dans un été de lucidité. Ainsi, un alcoolique ne peut se mettre au volant en état d’ivresse.

Présenter le nouveau conducteur à votre assureur

Votre passage chez l’assureur est important pour la suite de la procédure, mais reste insuffisant. Il serait sage de discuter avec la personne à assurer comme jeune conducteur afin de l’y amener aussi.

Lui faire bénéficier des conseils du spécialiste de l’assurance

C’est une démarche qui permet au futur second conducteur de prendre conscience de sa nouvelle responsabilité. Les professionnels de l’assurance vont lui prodiguer de sages conseils afin de l’amener à mieux mériter votre confiance. Il est important de lui faire comprendre ses droits, mais également ses devoirs en tant que conducteur secondaire.

Le passage à la maison d’assurance a d’autres avantages pour le jeune conducteur et pour celui principal. Ainsi, c’est le moment idéal pour lui faire part des bénéfices qu’il gagne à être ajouté comme assuré. Il connaîtra par la même occasion les risques possibles en cas de conduite sans assurance.

A lire aussi : Assurance auto au km : Comment ça fonctionne

L’informer de vos responsabilités envers lui pour une prise de conscience

Le fait d’ajouter un jeune conducteur sur votre assurance auto est une lourde responsabilité. Il convient donc de le faire savoir à la personne concernée. Ceci est capital pour l’amener à être plus conscient et plus vigilant au volant. C’est une démarche et une précaution plus nécessaires lorsque le nouvel assuré est très jeune en âge. C’est aussi le cas si son permis est récent. Il faut noter que la meilleure personne pour faire cette sensibilisation est l’assureur.

Comme responsabilités, vous avez la charge de payer la totalité de la prime d’assurance. Vous avez aussi le devoir de la déclaration de toutes formes de sinistres. Peu importe que ceux-ci soient occasionnés par vous ou par le jeune conducteur.

Si vous ou le second conducteur n’enregistrez aucun sinistre, votre bonus est cumulé. En cas de désastre, soit aucun de vous n’est à blâmer, soit la responsabilité de l’un est engagée. Dans la première situation, votre CRM ou Coefficient de Réduction Majoration ne sera pas impacté.

Au contraire, si vous vous retrouvez dans le second cas, le bonus-malus connaîtra une majoration. Toutes ces responsabilités vous incombent en tant que conducteur principal. Ceci est justifié par le fait que vous avez manifesté le désir d’ajouter un autre conducteur à votre assurance auto. Vous avez donc souscrit au contrat de façon volontaire.