Comment devenir analyste en investissement immobilier ?

Chargé de l’identification et de la saisie des meilleures opportunités, l’analyste en investissement immobilier est un stratège, voire une ressource précieuse pour toutes les entreprises immobilières. Ses missions sont variées et elles tiennent compte des solutions. Devenir un analyste de ce secteur requiert donc un certain nombre de compétences et de qualités. Alors, pour avoir les idées un peu plus claires, il faut d’abord savoir en quoi consiste le métier, ainsi que les aptitudes nécessaires pour l’exercer.

Les compétences indispensables au métier d’analyste en investissement immobilier

Pour devenir analyste en investissement immobilier, il est nécessaire de mettre en avant certains facteurs clés. Bien évidemment, vous devez posséder certaines qualités et compétences pour bien exceller dans votre secteur d’activité. Toutefois, le plus important, ce sont les compétences. Parlant de celles-ci, elles sont de différents ordres :

  • les compétences techniques ;
  • les compétences organisationnelles et
  • les compétences analytiques.

Pour faire court, vous devez être capable de travailler de façon efficace et indépendante en équipe, dans un climat en évolution rapide, tout en privilégiant les projets pour garantir des livrables en temps opportun. Vous devez tout de même avoir de solides compétences en communication, en relations interpersonnelles et un intérêt marqué pour l’immobilier et l’hébergement surtout.

La connaissance avancée d’Office y compris Excel et PowerPoint est aussi attendue. En effet, de nombreux analystes en investissement immobilier utilisent Excel et d’autres logiciels d’analyse financière pour suivre les données, créer des graphiques et effectuer des calculs. Il est donc important de maîtriser l’utilisation de ces programmes afin d’analyser rapidement de grandes quantités de données et de présenter clairement vos résultats. Vous devrez peut-être également utiliser un logiciel immobilier spécialisé pour suivre les informations sur les propriétés ou les tendances du marché.

A lire aussi :   Maison mitoyenne : un bon investissement immobilier ?

Les étapes pour devenir analyste en investissement immobilier

Les étapes pour devenir analyste en investissement immobilier varient selon l’entreprise. Cependant, le plus souvent, la majorité des recruteurs misent sur la formation en immobilier, le diplôme, l’expérience professionnelle et bien d’autres éléments.

Les formations et les diplômes nécessaires pour devenir analyste en investissement immobilier

Pour exercer le métier d’analyste en investissement immobilier, le bac est le diplôme minimum requis. Vous vous dirigez ensuite vers une formation en étude supérieure dans l’immobilier. À ce niveau, vous pouvez choisir entre préparer un diplôme d’ingénieur ou suivre un cursus universitaire pour obtenir un master. Il faut l’avouer, de solides bases théoriques en droit, en économie et en immobilier sont attendues pour la pratique de ce métier.

Pour cela, le bac+5 est exigé avec un parcours universitaire ou en écoles de commerce tourné vers l’immobilier. Vous avez aussi la possibilité de compléter à vos diplômes obtenus un master spécialisé sur une année. D’où un master professionnel dans le domaine de l’immobilier.

Vous pouvez après votre bac choisir de faire des formations parallèles, c’est-à-dire suivre des cours en finance, généralement basés sur les mathématiques et les statistiques.

Vous pouvez par ailleurs inclure des cours liés au domaine de l’analyse financière pour les investisseurs, de l’introduction aux investissements et du financement des entreprises. Ces cours peuvent vous permettre de bien assimiler les cours détaillés dans le domaine, y compris l’évaluation immobilière, l’analyse des investissements immobiliers et le financement immobilier.

En dehors de ceux-ci, un programme d’études qui associe la finance et l’immobilier peut vous préparer à des stages ou vous permettre de trouver un emploi à temps partiel dans le domaine, ce qui peut vous aider à devenir un bon analyste immobilier.

Le stage, le tremplin pour acquérir de l’expérience

Faire des stages dans différentes entreprises du domaine notamment dans les sociétés immobilières commerciales peut vous permettre d’avoir des expériences afin de réussir votre métier d’analyste. Vous pouvez même combiner vos stages avec un mentorat intense, avec des séries de formation en cours d’emploi et des projets pratiques. Vous aurez l’occasion de travailler directement avec des analystes professionnels et de participer à la recherche sur l’évaluation des risques.

A lire aussi :   Quittance de loyer non fournie par le bailleur : Que faire ?

Être sur le terrain très tôt vous prépare à devenir analyste immobilier et vous permet de bâtir votre historique d’expérience. Vous pouvez, à cet effet, opter pour des stages de trois mois ou même servir dans certaines universités en tant que crédits pour votre diplôme.

En résumé, devenir analyste en investissement immobilier requiert une connaissance impeccable des modèles d’analyse financière, de la réglementation et des stratégies d’évaluation des actifs immobiliers. Seules des études poussées ou des formations en immobilier dans une école supérieure ou une université peuvent vous permettre de vous démarquer auprès des employeurs.

A consulter également : Les mandataires immobiliers gagnent ils leur vie correctement ?

Le salaire d’un analyste en investissement immobilier

Le salaire d’un analyste immobilier dépend globalement de ses expériences professionnelles. Bien entendu, la rémunération sera définie en tenant compte de vos expériences dans le secteur de l’immobilier. En effet, si vous êtes un débutant avec une expérience de 3 à 6 ans, vous pouvez gagner un salaire brut annuel de 45 000 à 75 000 €. Cependant, si vous avez 6 à 10 ans d’ancienneté dans le domaine, vous pouvez espérer percevoir un salaire entre 65 000 et 110 000 € par an. En réalité, le revenu d’un analyste en investissement immobilier est variable. Il faut donc garder à l’esprit que vous pouvez toucher 2 500 € (par mois) dès que vous commencez à exercer ce métier et avec vos expériences gagner jusqu’à 10 000 € (par mois).

À proprement parler, il n’existe pas de grille salariale et de taux horaire pour cette profession. Le salaire est négocié lors de la prise de fonction et bien sûr selon la loi des offres et des demandes, vous pouvez néanmoins négocier la rémunération que vous souhaitez percevoir. Il y a aussi de nombreuses sociétés qui donnent des primes en fonction des résultats obtenus. Cela peut être fait sous forme de bonus, mais aussi d’intéressement en fonction de la grille salariale mise en place par ces dernières.

En résumé, votre salaire, en tant qu’analyste, est généralement lié à votre expérience professionnelle, mais aussi et surtout aux types de clients et aux performances que vous êtes capable d’obtenir sur le terrain.