Quelle est la hiérarchie des titres de noblesse en France ?

Un titre de noblesse est une dénomination attribuée à une personne provenant d’une famille souvent privilégiée par un souverain. Les détenteurs exercent selon leur titre une autorité sur un territoire donné et jouissent de certains privilèges. Ces titres étaient très employés au Moyen Âge notamment dans les royaumes ou prônent le système monacal. En France, anciennement un royaume historique où régnait un souverain, les titres de noblesse étaient une réalité. Bien sûr, les titres étaient hiérarchisés et se transmettaient parfois de façon héréditaire. Quelle est donc la hiérarchie des titres de noblesse en France ?

La haute noblesse

La hiérarchie de la noblesse française a beaucoup varié selon les régimes et les époques. Toutefois, certains titres faisaient partie intégrante de la hiérarchie, étant donc importants. Chacun de ces titres de noblesse offrait certains avantages à leurs détenteurs.

Empereur

Ce titre est issu du titre Imperator attribué aux grands généraux romains. L’empereur, qui est un monarque, a autorité sur tous les rois constituant les royaumes de son empire. Ce titre peut se transmettre de façon héréditaire et il n’y a pas de hiérarchie entre les empereurs eux même.

Roi

Le roi est un dirigeant qui a autorité sur tout un royaume ou peuple. Il est soumis à l’Empereur et à l’exercice de pouvoirs sacrés et politiques dans son royaume. Comme l’empereur, il est aussi un monarque et transmettra donc son titre à son aîné.

Dauphin ou fils de France

Ce titre est réservé dès la naissance au premier fils du roi actuellement sur le trône. Cependant, s’il arrive malheur au dauphin, ce sera à son cadet de porter ce titre et de le remplacer. Historiquement, Charles V fut le premier prince français à être Dauphin et Louis Antoine le dernier.

Prince du sang

Ce titre est décerné aux descendants de lignée royale français ayant les aptitudes à régner en cas de disparition du roi. Avant le prince de sang, on employait l’expression prince des fleurs de lys.

Duc

Un duc dirige toute une région et joue un rôle important dans l’organisation du royaume. Comparable à un gouverneur, il exerce son autorité sur un duché au nom du roi. Les ducs arborent également le titre de cousins du roi et exercent des pouvoirs militaires et judiciaires. Par ailleurs, à une époque, les ducs avaient spécialement accès à la prairie. Aujourd’hui, les titres de ducs existent toujours en France et se transmettent de génération en génération.

Prince

Ce titre était détenu par les fils aînés des ducs les plus importants et agissait plus comme titre de courtoisie. Ces princes diffèrent des princes de sang ou des princes légitimes et ne peuvent donc devenir roi.

Prince étranger

Ce sont des membres de familles royales provenant de l’étranger et installés à la Cour. Cette dignité était accordée aux membres de familles nobles ou de dynasties souveraines étrangères par le roi.

Le pair de France

C’est un haut rang de noblesse porté en même temps qu’un titre. Ce rang était réservé aux princes de sang, princes étrangers, à de très riches nobles ou aux évêques. Par la suite, ce rang ne fut attribué qu’aux ducs avant de devenir une récompense de services. Les récompenses de pairie étaient ainsi attribuées aux favoris du souverain appelés les minions. Un pair peut siéger à la Cour de justice appelée Parlement.

Les autres nobles

Après les têtes couronnées, il existe d’autres titres de noblesse. Il s’agit du Marquis, Comte, vicomte, vidame, baron, chevalier et plein d’autres.

Marquis

Un marquis est un chef qui exerce un pouvoir militaire, sur une marche ou un marquisat. Il a le pouvoir de lever l’armée même sans en avoir reçu la directive du roi. De nos jours c’est juste un titre de noblesse précédant le comte et succédant au duc.

Comte

Le comte est un titre porté par un noble ayant en charge la gestion d’une province ou d’un comté. Il peut exercer des pouvoirs judiciaire, militaire, économique et peut décerner des titres de noblesse.

Vicomte

C’est un titre de noblesse héréditaire décerné à un officier ayant autorité sur une vicomté. Ce titre est encore porté de nos jours, mais aucun pouvoir n’y est rattaché. Le vicomte précède celui de baron et succède au comte.

Vidame

C’est un titre égal à celui du vicomte et rattaché à un diocèse. Le vidame exerce son autorité au nom d’un évêque et peut même commander son armée.

Baron

Le titre de baron était décerné à des aristocrates tenant directement leur fief du souverain. Ils exercent leur pouvoir sur un territoire appelé baronnie. Les barons sont supérieurs aux chevaliers.

Chevalier

Un chevalier est un titre décerné à un noble au sein d’un ordre de Chevalerie. Le chevalier est en droit de porter des armoiries et à autorité sur des vassaux et un fief.

Écuyer

Ce titre est porté par les futurs chevaliers. Toutefois, on l’attribue aux gentilshommes au service de chevaliers et portant leur écu. Plus tard, c’est devenu un titre inférieur porté par plusieurs nobles de basse classe.

Gentilhomme

Ce sont des hommes nobles au service du souverain. On distingue les gentilshommes de quatre lignes et ceux de nom et d’armes.

Banneret

C’est un vieux titre donnant droit au port de bannières en bataille. Le banneret possède aussi certains droits spéciaux qui lui sont propres.

La noblesse française à travers le temps

Dans l’Ancien Régime de France, il n’y avait pas de classification de rang par titre de noblesse. Excepté pour le duc qui est parfois rattaché à des avantages accordés par la pairie. La pairie de France était un corps de vassaux appelés les pairs. Ils choisissent les rois et prennent part au sacré avant que le titre ne devienne héréditaire. La pairie devient après une classe de nobles ayant des avantages uniques appelés apanages. Les pairs pouvaient par exemple siéger au Parlement. Par ailleurs, en dessous des pairs, la hiérarchie de la noblesse française se reposait sur l’ancienneté ou les alliances.

De nos jours, la noblesse n’existe en France que sous forme culturelle. Plus aucun titre de noblesse n’est donc délivré en France. Toutefois, les titres se transmettant de façon héréditaire sont conservés et protégés. Ils peuvent même figurer sur les documents d’identité, mais n’accordent plus les anciens privilèges.

En somme, voici comment se présente la hiérarchie des titres de noblesse en France.