Les différentes aides de l’état pour l’installation d’un poêle a bois

L’installation d’un poêle à bois est un investissement important, mais qui peut être très rentable à long terme. Heureusement, l’État français propose plusieurs aides pour ceux qui souhaitent installer un poêle à bois dans leur maison. Découvrez ici les différentes aides disponibles et comment en bénéficier.

L’aide de l’Anah / La TVA à taux réduit

L’aide de l’Anah est un accompagnement financier destiné aux propriétaires occupants ou bailleurs qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Elle peut prendre la forme d’un crédit d’impôt, d’un prêt à taux zéro ou d’une subvention. Pour en bénéficier, il faut que les travaux soient effectués par une entreprise agréée et que le devis soit approuvé par l’Anah.

Ce type d’aide est notamment attribué à des démunis qui veulent avoir des poêles à bois. Le taux de TVA à 5,5 % s’applique aux travaux d’installation de chauffage au bois (à savoir les poêles à bûches, les inserts, les chaudières…), quelle que soit la nature du bâti (neuf ou ancien). Cette aide est cumulable avec le crédit d’impôt pour la transition énergétique et le programme Habiter Mieux Sérénité de l’Anah.

La prime énergie ou prime Effy

La prime énergie est une aide de l’état pour l’installation d’un poêle à bois. Elle est destinée aux ménages en situation de précarité énergétique et permet de leur fournir un complément de revenu pour améliorer leur isolation thermique.

La prime Effy est une autre aide de l’état pour l’installation d’un poêle à bois. Elle est destinée aux ménages qui ne peuvent pas bénéficier de la prime d’énergie et permet de financer jusqu’à 50 % du coût de l’installation d’un poêle à bois.

Le crédit d’impôt à la transition énergétique (CITE)

Le CITE est une aide de l’Etat pour encourager les particuliers à réaliser des travaux d’isolation thermique ou des équipements performants en matière de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. Les travaux doivent être effectués par un professionnel qualifié et certifié RGE (reconnu garant de l’environnement). Pour bénéficier du CITE, il suffit de déclarer les travaux sur le formulaire 2042C projetant la réduction d’impôt.

Il faut également que le poêle à bois choisi soit conforme aux critères de rendement et de rejet de polluants définis par la norme NF EN 15 316-1+A1. Les poêles à pellets sont éligibles au CITE s’ils respectent la norme NF EN 14 785.

Le montant du crédit d’impôt est calculé en fonction de la puissance du poêle et de son rendement : plus le poêle est performant, plus le crédit d’impôt sera élevé. Le CITE peut être cumulé avec d’autres aides comme le Pacte Énergie Solidarité ou les aides locales.

MaPrimeRénov’ : une aide de l’état

MaPrimeRénov’ est une aide de l’état qui permet aux ménages de bénéficier d’un crédit d’impôt pour la rénovation de leur logement. Cette aide est destinée aux propriétaires occupants et s’applique aux travaux de rénovation énergétique réalisés par des professionnels qualifiés. Les travaux doivent être effectués dans le cadre d’un contrat signé avec une entreprise ayant reçu l’agrément « RGE » (Reconnu Garant de l’Environnement).

Eco Prêt à taux zéro.

Le eco-prêt à taux zéro (ÉcoPTZ) est une aide financière proposée par l’État français pour inciter les ménages à réaliser des travaux d’amélioration de leur habitat visant à réduire la consommation d’énergie.

Le Eco prêt à taux zéro permet aux ménages de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu, égale à 40 % du montant des travaux engagés, plafonnée à 8 000 euros. Les ménages peuvent cumuler les deux aides financières si les travaux réalisés permettent une réduction significative de la consommation d’énergie.

Chèque énergie

Le chèque énergie est une aide financière destinée à aider les ménages les plus modestes à réduire leurs factures d’énergie. Il est attribué automatiquement et directement par les fournisseurs d’énergie aux bénéficiaires, sur la base de critères sociaux tels que le revenu fiscal de référence. Les ménages peuvent recevoir jusqu’à 150 euros par an en chèque énergie, sous forme de crédit sur leur facture d’électricité ou de gaz.

Cette aide prend la forme d’un crédit sur votre facture d’électricité, de gaz naturel ou de fioul domestique. Le montant du crédit est calculé en fonction de votre situation familiale et de vos revenus. Pour en bénéficier, il suffit de remplir un formulaire disponible sur le site internet de votre fournisseur d’énergie ou sur celui de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE)

Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) permet aux ménages de bénéficier d’aides financières pour l’installation de certains équipements de chauffage performants, dont les poêles à bois. Les certificats sont attribués par les fournisseurs d’énergie et peuvent être utilisés pour réduire le coût d’installation du poêle. Ils peuvent être aussi utilisés pour réduire les coûts d’achat du poêle à bois.

Ce dispositif a été mis en place afin d’inciter les ménages à réaliser des économies d’énergie. Les particuliers peuvent se rendre dans un point de vente agréé pour faire estimer le montant des économies qu’ils pourront réaliser en installant un poêle à bois. Une fois cette estimation effectuée, ils recevront un bon d’achat qui leur permettra de bénéficier d’une aide financière lors de l’achat et la pose du poêle à bois.

Pour plus d’informations sur le dispositif des certificats d’économies d’énergie, vous pouvez consulter la page du ministère de l’énergie afin de vous cultiver. Vous aurez aussi des différents types d’aide attribués à un poêle à bois. Choisissez le plus avantageux pour vous et pour votre besoin.

A lire aussi : Le prix d’un poele à granulés godin

L’aide des collectivités locales

L’installation d’un poêle à bois est un investissement important. Heureusement, de nombreuses aides existent pour vous aider à réaliser cet investissement. Les collectivités locales sont une source potentielle d’aide financière pour l’installation d’un poêle à bois. De nombreuses communes et départements proposent des aides pour l’amélioration de l’habitat, qui peuvent parfois être utilisées pour financer l’installation d’un poêle à bois.

Il est également possible de trouver des aides au niveau régional ou national. Les fonds européens sont également une source potentielle d’aide pour l’installation d’un poêle à bois. Si vous envisagez d’installer un poêle à bois, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre commune ou de votre département pour savoir si des aides existent.

Les aides de l’état pour l’installation d’un poêle à bois sont nombreuses et variées. Il est important de faire quelques recherches afin de savoir si vous êtes éligible et quelles aides vous pouvez obtenir.

Il existe aussi des aides comme les subventions de la mairie ou du conseil régional. Ces aides sont généralement destinées aux personnes ayant un revenu très modeste. Les montants varient selon les collectivités mais peuvent atteindre au moins 30 000 euros par mois.

Le label Flamme Verte

Le label Flamme Verte est un gage de qualité pour les appareils de chauffage au bois. Il atteste que le poêle à bois est conforme aux normes de performance et d’émissions, qu’il a été testé en laboratoire et qu’il respecte l’environnement.

Le label Flamme Verte est délivré par l’Association Française pour le Développement du Chauffage au Bois (AFDBC). Cette association de l’état est mise en place pour aider à disposer chez soi un poêle à bois de qualité. Il est nécessaire de consulter leur différente aide afin d’en profiter au maximum.