La revalorisation exceptionnelle des petites retraites : 1 million de personnes devront attendre

Dans la foulée de la réforme des retraites de 2023, de nombreux retraités étaient censés voir leur pension augmenter grâce à la hausse du minimum contributif. Cependant, cette augmentation prend plus de temps que prévu et un million de bénéficiaires devront encore patienter.

Un objectif ambitieux pour les pensions

La réforme des retraites a progressivement repoussé l'âge légal de la retraite, mais a également augmenté le nombre de trimestres requis pour bénéficier d'une pension complète. En effet, afin d'atteindre l'objectif d'une pension égale à 85% du salaire minimum pour les employés ayant effectué une carrière complète au salaire minimum, le gouvernement a augmenté le minimum contributif et son montant majoré. Et a décidé que cette augmentation serait appliquée rétroactivement, pour tous les retraités ayant eu ce type de carrière complète.

Difficultés dans la mise en place de cette augmentation

Au total, environ 1,7 million de personnes sont concernées par cette augmentation dont près d'un million de bénéficiaires, selon la Retraite Assurances. Pour ces derniers, Cnav avait promis plusieurs vagues de revalorisation, dont l'une ce printemps et une autre au plus tard en automne 2024. Parmi ces retraités dont les dossiers étaient plus complexes figurent ceux qui ont cotisé à plusieurs caisses de retraites ou ceux qui remplissent les critères pour le minimum contributif, mais ont liquidé leurs droits avant la création du minimum contributif et dont la carrière doit être reconstruite. Cependant, identifier ces retraités et mettre en place cette augmentation prend plus de temps que prévu.

A lire aussi :   Que faire à Crozon quand il pleut ?

Ouverture à un possible retard

Renaud Villard, directeur général de Cnav, explique que "je ne pense pas qu'on puisse faire mieux; le calendrier est déjà très serré". Il laisse même entrevoir la possibilité d'un éventuel retard.

Une augmentation moyenne de 60€ pour les bénéficiaires concernés

Selon des rapports économiques quotidiens, l'augmentation moyenne à venir pour ces millions de retraités sera de 60 € en moyenne, ce montant étant plus élevé en raison de pensions plus faibles en moyenne chez les retraités ayant pris leur retraite plus récemment.

Même si vous recevez cette augmentation tardivement, vous la percevrez intégralement dès septembre. Ce choix avait suscité beaucoup de déception, mais ceux qui bénéficieront de cette hausse sont ceux qui répondent aux critères pour le minimum contributif : avoir liquidé leur retraite avec une pension complète - c'est-à-dire avoir tous les trimestres requis, et avoir une retraite totale inférieure à 1367€, ce qui signifie avoir cotisé sur des salaires faibles tout au long de leur carrière.

Qu'est-ce que le montant du minimum contributif ?

Si votre retraite de base est inférieure à ce montant, elle sera automatiquement augmentée jusqu'à ce seuil. Le minimum contributif, après la décision du gouvernement et la revalorisation du 1er janvier, s'élève à 733 € par mois. Le minimum contributif majoré, versé aux personnes ayant cotisé au moins X trimestres, s'élève quant à lui à Y euros.

A lire aussi :   Lisez l'actualité locale pour prévoir votre programme du week-end

Pour les retraités qui ont patienté, une amélioration à partir de septembre 2024

Ceux qui sont à la retraite depuis septembre 2023 et qui ont généralement travaillé tout au long de leur carrière au niveau du salaire minimum bénéficient de l'augmentation du minimum contributif. Pour ceux qui perçoivent une petite pension depuis longtemps, sur les 1,7 million d'augmentations promises, seulement 600 000 ont déjà été mises en œuvre Il faudra finalement attendre septembre 2024 pour les autres.

En conclusion, si vous êtes parmi les 1,1 million de retraités ayant pris leur retraite il y a de nombreuses années et pensez être concernés par cette augmentation, vous devrez faire preuve de patience. Les réévaluations exceptionnelles se poursuivront jusqu'en septembre 2024, permettant ainsi aux personnes éligibles de percevoir une amélioration de leur situation financière.