Chatgpt : Tout comprendre sur l'outil d'intelligence artificielle

En novembre 2022, l’outil basé sur l’intelligence artificielle ChatGPT fait son apparition. Il est rapidement considéré comme étant révolutionnaire. Certains y voient une menace pour bon nombre d’outils existants, et même pour bon nombre d’emplois. Le champ des possibilités est extrêmement vaste et ChatGPT n’a pas fini de surprendre, car il évoluera certainement dans les mois et années à venir.

Mais qu’est-ce donc que cet étrange outil qui bouleverse le monde numérique ? À quoi sert-il ? Que peut-on craindre ou espérer de cette nouvelle application ? Voici les réponses à ces questions.

L’histoire de ChatGPT

ChatGPT appartient à une entreprise américaine, la société OpenAI. AI, pour artificial intelligence. Elle a été fondée en tant qu’association en décembre 2015 par le célèbre Elon Musk, et Sam Altman, entre autres, avec un budget de 1 milliard de dollars américains. Peter Thiel ainsi que Reid Hoffman, les partenaires d’Elon Musk depuis la fondation de PayPal, font aussi partie des membres fondateurs. Elon et Sam ont été les présidents de OpenAI, mais le premier a finalement quitté la structure en 2018.

En mars 2019, l’association change de statut et devient une entreprise à but lucratif plafonné, avec l’objectif d’attirer des capitaux. La société, basée à San Francisco, cherche des partenariats pour développer les possibilités et les bénéfices de l’intelligence artificielle dans des domaines divers. Un fonds de 100 millions de dollars est dédié à ces associations avec des start-ups.

Microsoft avait annoncé en 2019 un investissement de 1 milliard de dollars dans la société. Mais au début de l’année 2023, le géant de l’informatique augmente considérablement la somme : un investissement de 10 milliards de dollars est en négociation. En 2023, après avoir révélé au monde son produit ChatGPT, la société est valorisée à 29 milliards de dollars. Et OpenAI prévoit un chiffre d’affaires de 1 milliard de dollars en 2024 !

Avec les sommes engagées, les compétences de ses fondateurs et l’incroyable potentiel de cet outil, on comprend mieux la fièvre ChatGPT qui sévit sur le net depuis sa sortie.

ChatGPT, pour Generative Pre-trained Transformer, est un agent conversationnel à intelligence artificielle, aussi appelé “dialogueur” ou “chatbot”. C’est un assistant virtuel innovant, entraîné à partir d’une immense quantité de données, avec des capacités stupéfiantes.

À quoi sert ChatGPT aujourd’hui ?

ChatGPT est donc une assistance virtuelle basée sur une intelligence artificielle qui se base sur une gigantesque quantité de données, et qui en intègre au fur et à mesure des précisions qui lui sont demandées. C'est donc un chatbot entraîné, qui continue d’être perfectionné par un apprentissage renforcé et automatique.

Ainsi, c’est un outil qui synthétise très rapidement des données pour fournir un texte ou une information. Un robot conversationnel polyglotte en puissance, capable de converser dans de très nombreuses langues et donc capable de traductions. Il comprend les questions qui lui sont posées et s’exprime dans un langage quasi similaire au nôtre. Cela en fait ainsi un outil de conversation en ligne très développé.

A lire aussi :   Quel iPhone choisir en 2023 ?

En tapant quelques requêtes précises et ciblées, ChatGPT fournit quasi instantanément des réponses plus ou moins intéressantes selon ce que l’on cherche.

Avec quelques données basiques d’une histoire pour enfant, par exemple le nom du héros, le contexte, etc., ChatGPT écrit l'histoire. Avec le bon nombre de mots demandés et toutes les données agencées pour former un tout cohérent ! Il suffit de rajouter un personnage, ou une scène, pour que l’agent conversationnel reprenne son histoire en intégrant les nouveaux concepts.

On peut lui demander de résumer un texte, de donner des idées à partir de celui-ci, ou encore de trouver le titre d’un livre (ou de tout autre contenu créé). Mais l'outil est également capable de faire un calcul, générer un code, un modèle d’email, etc. Cependant, même si ChatGPT surprend, il atteint rapidement ses limites si on pousse un peu.

Les limites de ChatGPT et les problèmes générés

Les capacités sont encore limitées pour des questions précises sur des sujets compliqués, comme les mathématiques ou le codage. Malgré des réponses brillantes, il n’est pas rare que ChatGPT réponde de façon erronée à des questions techniques. Il n’a pas encore eu accès à toutes les informations disponibles dans le monde.

En termes de création de texte, les capacités sont étonnantes. On pense évidemment à la rapidité et l’automatisation de création de contenu. Mais malgré de bons résultats, un outil ne peut pas remplacer un humain. Il manquera nécessairement l’âme du contenu… et c’est bien le cas de le dire !

Une autre limite de ChatGPT est qu’il n’a pas encore eu accès aux données après 2021. Les requêtes qui concernent des faits après cette date n’auront donc pas de réponse à leur question.

Mais on peut être certains que les choses vont rapidement évoluer, et le prototype a déjà surpris plus d’un spécialiste qui cherchait à le tester dans son domaine d’expertise. Il faut savoir qu’une intelligence artificielle peut faire une grande quantité de mises à jour par seconde !

L’IA a par ailleurs déjà fait ses preuves dans de nombreux domaines comme la musique, la peinture ou la poésie, avec de très bons résultats.

Le problème avec un générateur de textes si perfectionné, c’est que les étudiants ont vite compris qu’ils pouvaient désormais se servir de cet outil pour rédiger une dissertation, résoudre un problème mathématique, etc. C’est la tricherie moderne et high-tech, qui inquiète les professeurs. Plusieurs mesures ont déjà été prises ici et là, soit en interdisant l'application, soit en se servant d'outils pouvant détecter un texte écrit par chatGPT.

On peut également craindre des usages malveillants, comme pour tous les outils numériques.

Google contre ChatGPT, la guerre est déclarée

Le milieu de la tech a été bouleversé au lancement de ChatGPT en novembre 2022. Sans surprise, Google a rapidement perçu une menace directe pour son moteur de recherche.

En effet, ChatGPT fournit des réponses précises à des questions qui ne nécessitent pas d’interprétation, et ce dans un temps record, avec un style conversationnel abouti. Sur Google, il faut taper la requête, puis chercher la réponse dans les propositions.

A lire aussi :   Qui est le mari de Apolline De Malherbe

Et pour ne rien arranger, Bing, le moteur de recherche concurrent de Google, pourrait bientôt intégrer ChatGPT. Microsoft a déjà investi et ne compte pas en rester là. La satisfaction des utilisateurs de Bing pourrait bien augmenter considérablement et ainsi fidéliser toujours plus de prospects.

On comprend pourquoi S. Pichai, le patron de Google, s’inquiète. On rapporte qu’il a organisé plusieurs réunions internes pour stimuler la stratégie de sa branche Intelligence Artificielle, en imposant des changements. Ce sont des démarches pour mobiliser les troupes dans l'espoir de présenter de nouveaux produits lors d’une prochaine conférence.

Google travaille depuis longtemps sur l’intelligence artificielle et des agents conversationnels. Le géant a déjà présenté LaMDA, capable de tenir une conversation naturelle avec un humain. La lenteur dans son développement serait due à la crainte suscitée par un modèle de langage qui deviendrait haineux ou diffusant des fake news.

Cependant, Google n’a pas dit son dernier mot. Car un moteur de recherche n’est pas une application de chat en ligne, et vice-versa ! Les objectifs et utilités ne sont pas tout à fait les mêmes.

Sur des questions simples, sans interprétations possibles dans les réponses, ChatGPT est très utile. Mais si on veut nuancer un peu et trouver des avis divergents, alors une recherche Google sera plus appropriée. Cette dernière offre un éventail de choix avec des textes, des images, des vidéos, des liens… Alors que ChatGPT fournit une réponse automatique qui dépend de l’orientation de la question.

De plus, Google n’est pas qu’un moteur de recherche, car il fournit toute une gamme de services. C’est un géant qui est bien implanté et possède, pour l’instant, plus de données que ChatGPT.

ChatGPT payant, la fin d’un empire ?

Gratuit pendant quelque temps, ChatGPT sort rapidement une formule premium. Des retours utilisateurs annoncent un abonnement à plusieurs dizaines d’euros par mois (42 $) pour cet abonnement dit professionnel. L’objectif annoncé de cette monétisation est “d’assurer la viabilité à long terme”. Le nombre d’utilisateurs étant très élevé, les frais d’exploitation le sont également. C'est ce qu'affirme Sam Altman, PDG d’OpenAI.

Une solution pour monétiser l’outil était donc recherchée depuis déjà quelque temps. Une version pro et améliorée a ainsi été conçue.

Le grand nombre d’utilisateurs aux heures de pointe a engendré des problèmes que les abonnés ne subiront plus. Ils auront accès à des fonctionnalités plus variées, et n'oublions pas que ChatGPT en est encore à ses débuts. Les fonctions vont sans doute évoluer dans les mois à venir.

La version gratuite sera probablement limitée dans ses capacités et fonctions en comparaison. Il n’empêche que les deux services devraient coexister dans la durée puisqu’ils ne visent pas le même public.

Le service gratuit aura certainement du succès auprès des personnes qui ne s’en servent qu'occasionnellement, ou pour des requêtes simples et rapides. En revanche, la version optimisée avec ses différents services pourrait bien devenir indispensable pour certains professionnels, comme Google et tant d’autres outils digitaux le sont devenus.

Peut-être qu’un abonnement professionnel pourrait aussi dissuader les petits filous qui voudraient utiliser ChatGPT dans le seul but de tricher…

En bref, ChatGPT est une application de chat en ligne. Un outil conversationnel capable de comprendre l’utilisateur pour lui apporter les meilleures réponses possibles. Le potentiel est énorme et l’application devrait continuer de se développer prochainement. Néanmoins, une IA a ses limites !