Aspa : Aide pour les seniors à revenus faibles dès 62 ans sous certaines conditions

Aujourd'hui, de nombreuses personnes âgées vivent avec de petites pensions de retraite ou n'ont jamais travaillé de leur vie. Pour soutenir ces personnes dans leur retraite, la France offre une allocation appelée Aspa, l'allocation de solidarité aux personnes âgées. En règle générale, cette aide est versée à partir de 65 ans, mais elle peut être obtenue à partir de 62 ans sous certaines conditions.

Qu'est-ce que l'Aspa ?

L'Aspa est une allocation différentielle versée aux personnes ayant des ressources insuffisantes pour assurer un niveau de vie décent à la retraite. Elle vise à compléter les autres revenus d'une personne pour atteindre un montant minimum fixé à 1012,02 euros par mois pour une personne seule et 1571,16 euros par mois pour un couple. Par exemple, si vous touchez déjà une pension de 400 euros sans autre source de revenus, votre Aspa s'élèvera à 600,02 euros.

Pour être éligible à l'Aspa, vos ressources ne doivent pas dépasser :

  • 12 144,24 euros par an pour une personne seule
  • 18 853,92 euros par an pour un couple
A lire aussi :   Nouvelles règles concernant les bagages dans les trains TGV et Intercités : ce qu'il faut savoir

Qui peut bénéficier de l'Aspa ?

En général, l'Aspa est accessible aux personnes qui ont atteint l'âge de 65 ans et qui répondent aux critères de ressources mentionnés ci-dessus. Cependant, certaines personnes peuvent bénéficier de cette allocation dès l'âge de 62 ans, selon leur situation :

1. Les personnes reconnues inaptes

Ceux qui sont reconnus comme étant dans l'impossibilité de travailler en raison de problèmes de santé peuvent prendre leur retraite dès 62 ans. Si leur pension est trop faible en raison d'une carrière professionnelle fragmentée, ils ont droit à l'Aspa dès l'âge de 62 ans.

2. Les personnes handicapées ayant un taux d'incapacité de 80 % ou plus

Si vous êtes reconnu comme ayant un handicap avec un taux d'incapacité de 80% ou plus et que vous percevez l'allocation aux adultes handicapés (AAH), votre âge de retraite est prévu à 62 ans. Vous pouvez alors être éligible à l'Aspa si vous respectez les exigences en matière de ressources. Dans ce cas, il est possible de cumuler l'AAH avec votre pension et/ou l'Aspa, sans dépasser les limites fixées.

3. Les personnes handicapées ayant un taux d'incapacité entre 50 et 79%

Dans certains cas, vous pourriez prendre votre retraite à 62 ans et bénéficier de l'Aspa sur dérogation à partir de cet âge. Pour cela, il faut que la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) reconnaisse que vous ne pouvez pas intégrer professionnellement. Dans ce cas, l'AAH n'est plus versée et vous basculez soit sur la pension de retraite, soit sur l'Aspa.

A lire aussi :   Jusqu'à quelle heure peut on recevoir un virement sur son compte ?

Comment faire une demande d'Aspa ?

Si vous pensez être éligible à l'Aspa, vous devez en faire la demande auprès de votre caisse de retraite ou de votre mairie si vous ne bénéficiez pas de pensions. Renseignez-vous toujours sur votre situation auprès de votre caisse de retraite.

Le montant de l'Aspa : un complément ajusté aux ressources de chacun

Comme mentionné précédemment, le montant de l'Aspa varie en fonction des ressources des personnes éligibles, quel que soit leur âge. Ainsi, il est possible de cumuler l'Aspa avec de faibles pensions dans les limites des plafonds de ressources. Dans ce cas, l'allocation permet d'atteindre un revenu mensuel minimum :

  • De 1012 euros pour une personne seule
  • De 1571 euros pour un couple

Avec l'Aspa, les seniors qui ont du mal à joindre les deux bouts peuvent ainsi améliorer leur qualité de vie et profiter pleinement de leurs années de retraite.