Comment placer son argent suite à une vente immobilière ?

La vente d’un bien immobilier peut générer d'importants revenus pour le vendeur. Cela peut amener ce dernier à se poser des questions sur l'utilisation qu'il peut faire de ce capital. Il peut notamment décider de l'épargner, de l'investir dans une assurance vie ou encore dans un fonds privé pour se constituer un patrimoine plus important. Vous venez de conclure la vente d'un bien immobilier et vous souhaitez adopter une stratégie d’investissement pour fructifier votre capital ? Voici tout ce que vous devez savoir.

Déterminer les objectifs du placement du capital de la vente immobilière

La première étape pour réussir le placement du capital obtenu à la suite d’une vente immobilière est la détermination des objectifs. Vous ne pouvez investir votre argent sans avoir un plan de placement, et pour élaborer ce plan, vous devez préalablement définir vos objectifs. Ici, il s’agit de déterminer les horizons de votre placement. Parlant d’objectifs, il peut s’agir de :

  • générer des revenus passifs ;
  • épargner pour les études des enfants ;
  • préparer un voyage ;
  • préparer votre retraite.

Ce sont entre autres les objectifs financiers que vous pouvez vous fixer pour votre placement. En dehors de ces objectifs, il est également possible de prendre en compte divers autres critères, notamment ceux dits extra financiers.

Horizon d’investissement et répugnance au risque

L’un des points clés qui déterminent la réussite de votre placement est la finalité de votre investissement. L’horizon de placement est primordial, car celui-ci vous permet d’identifier le bon plan d’investissement qu’il faut choisir. C’est l’horizon d’investissement qui vous poussera à sélectionner ou non des projets à faibles ou hauts risques.

La stratégie d’investissement de quelqu’un qui souhaite préparer sa retraite ne sera pas la même que pour celui qui désire acquérir un appartement. L’horizon d’investissement sur le long terme vous poussera à miser votre fonds sur des actifs rentables sans prendre des risques inconséquents.

A contrario, lorsque votre horizon est court, vous serez toujours tentés de demeurer raisonnable en plaçant votre capital dans des actifs à petits risques. Bien évidemment, cela ne va pas générer un grand retour sur investissement.

A lire aussi :   Quel est le délais d'un virement à la banque postale ?

Aussi, le choix de l’horizon de placement dépend de votre déplaisance au risque. Dans ce sens, rien ne vous empêche d’opter pour un investissement à court terme vous exposant à la volatilité du marché. Toutefois, cela demeure à vos risques et périls.

Les critères extra financiers

Un autre point capital sur lequel beaucoup de particuliers se basent aujourd’hui pour investir leur argent est les critères extra financiers. La prise de conscience écologique d’une part, et la reconnaissance de l’importance légitime de l’épargne d’autre part, amène les particuliers à exiger au-delà de la rentabilité.

Plusieurs souhaitent que leurs investissements contribuent à la préservation de l’environnement, mais aussi à œuvrer pour l’humain. Dans ce dernier cas, ils veulent que les entreprises financées veillent au respect des employés et des partenaires.

Ces éléments constituent les principaux critères extra financiers qui déterminent le choix de l’investissement. Ceux-ci se résument notamment par les critères ESG nommés critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. Il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives simples que vous pouvez choisir pour investir votre capital de façon responsable, si tel est votre souhait.

Identifier les placements adéquats après une liquidation immobilière

En fonction du capital de la vente, vous pouvez trouver une multitude de possibilités pour miser votre fonds après une vente immobilière. Comme dit précédemment, le choix dépend principalement de votre horizon de placement et de vos objectifs patrimoniaux.

Pour une sélection plus judicieuse, il existe une liste non exhaustive de placements que vous pouvez choisir. Cependant, il est recommandé de contacter un professionnel soit un Conseiller en Investissement Financier pour obtenir un accompagnement.

Placer votre argent dans la pierre à travers une SCPI ou du LMNP

Plusieurs alternatives s’offrent à vous si vous désirez investir votre argent suite à la vente immobilière. La première possibilité, la plus répandue d’ailleurs, est l’investissement dans la pierre. Cette option est plus adaptée à ceux qui recherchent un placement à long terme. Pour investir dans la pierre, vous disposez de deux possibilités.

  • Investissement via une SCPI

Pour placer votre argent suite à la vente immobilière, vous pouvez choisir l’investissement dans la pierre via une SCPI. Cette option vous permet de générer des bénéfices passifs et de profiter d’une meilleure diversification. Celle-ci vous permet également d’éviter les ennuis de la gestion immobilière.

  • Investissement en direct dans l’immobilier locatif résidentiel

La deuxième possibilité d’investir dans la pierre à la suite d’une vente immobilière est de réinvestir dans l’immobilier locatif. Ici, vous avez le choix entre les locations meublées ou les locations nues.

Ce type de placement est considéré comme l’option la plus intéressante du moment où vous avez la capacité d’obtenir des prêts. Vous pouvez dans ce cas, employer votre argent comme apport afin de bénéficier d’un emprunt. Dans la majorité des cas, le régime LMNP est le plus préférable puisque celui-ci bénéficie d’un régime fiscal très avantageux.

A lire aussi :   Quittance de loyer non fournie par le bailleur : Que faire ?

Quel que soit le type d’investissement que vous aurez choisi, retenez que l’immobilier constitue un secteur de placement long terme. Cela étant, il peut impliquer certaines charges susceptibles d’affecter votre retour sur investissement. Il peut s’agir des frais d’achat, la gestion locative, les travaux d’aménagement, etc. Le placement d’argent dans l’immobilier n’est pas donc sans risque.

A lire aussi : Les meilleures scpi 2023

Investir vos fonds de vente immobilière sans risque

Vous aurez compris, les alternatives d’investissements peuvent parfois être risquées. Toutefois, il existe d’autres possibilités qui vous garantissent au moins votre capital de départ. Elles sont appelées les placements sans risques. Certaines d’entre ces options peuvent être limitées : les livrets d’épargnes réglementées.

Presque tous les organismes bancaires offrent des livrets d’épargne. Il s’agit entre autres du Livret A dont l’investissement est sans frais et déchargé d’impôts. Il y a aussi le Livret d’Épargne Populaire (LEP) qui est un placement défiscalisé dont le taux annuel est de 6,1 %.

Ces derniers étant limités, il est conseillé de les combiner avec d’autres investissements sans risques. Celles-ci sont souvent relatives à l’assurance vie fonds euros.

Assurance vie en unité de compte

Si vous désirez un investissement sans risque qui peut vous générer un revenu à la longue, il est conseillé d’opter pour l’assurance vie. Cette dernière propose une flexibilité sans égale notamment grâce aux alternatives de gestion pilotée.

Cela constitue une forme de placement dans les fonds d’investissement et des ETF. Selon vos objectifs et votre horizon de placement, un conseiller identifie votre profil afin de vous proposer une allocation sur mesure dans le but de maîtriser les prises de risque.

Le seul bémol de cette option de placement d’argent réside dans l’opacité des investissements effectués qui complique le choix d’une épargne selon les critères extra financiers. Par contre, cet investissement vous convient si vous avez une aversion aux risques.

Placer votre argent de façon responsable avec une assurance vie ISR

Si vous souhaitez investir de manière responsable sans prendre de risques, vous pouvez choisir l’assurance vie ISR (Investissement Socialement Responsable). Ce modèle d’assurance facilite l’investissement de votre épargne dans les fonds ETF ESG et les fonds ISR. Ainsi, cela contribue à un placement respectant les normes écologiques et sociales, du moins un investissement responsable sur le papier.

Toutefois, à l’instar des autres domaines, le secteur de l’assurance n’est pas épargné du greenwashing, notamment à cause du manque de transparence sur les produits d’assurance offerts. À cet effet, il existe des organismes qui réajustent les offres en s’alignant sur les normes actuelles.

Ils proposent des options qui respectent désormais l’accord de Paris sur le climat. Vous pouvez mener vos propres recherches sur chaque compagnie et proposition afin de choisir les offres qui correspondent à vos attentes.