Manuela Escobar : Tout savoir de la fille de Pablo

Au sommaire

Pablo Escobar est l’un des barons de drogue les plus puissants ayant dominé pendant les années 1980. Pour les informations connues sur sa vie personnelle, il a eu deux enfants avec sa femme, une fille et un garçon. Manuela Escobar a eu une enfance différente de tous les enfants de son âge. Considérée comme une petite fille choyée et gâtée, elle menait une vie remplie d’affections jusqu’au moment où la situation de son père dégénère. Voici tout ce que vous devez savoir sur Manuela Escobar, la fille unique du roi de la cocaïne.

Biographie et enfance de Manuela Escobar

L’unique fille du baron de la drogue est née le 25 mai 1984 en Colombie dans un contexte bien particulier. Sa mère, Maria Victoria Henao était l’épouse officielle et la sœur d’un des partenaires d’affaires de Pablo. Alors qu’elle n’avait que 4 ans, Manuela Escobar a vécu une explosion suite à une tentative de meurtre contre son père. Cette situation oblige Pablo a refusé d’inscrire son enfant dans un établissement. Néanmoins, il reçoit les cours de maison.

Une mesure visant à assurer la sécurité de sa fille parce que ses ennemis pouvaient passer par elle pour l’atteindre. Dans cet environnement, Manuela vivait comme une princesse, dont chacun des caprices était supporté et les désirs réalisés sur-le-champ. Selon certaines sources, le baron de la drogue aurait brûlé une somme de deux millions de dollars afin de protéger sa fille de l’hypothermie.

Elle recevait de nombreux cadeaux de luxe durant son enfance dès que l’occasion se présentait (anniversaire ou autres réjouissances). Comme vous l’aurez compris, Manuela Escobar vivait dans l’opulence et avait bénéficié de la présence d’un père idéal malgré le casier judiciaire de celui-ci. Elle était la prunelle de ses yeux et son expression d’amour pour elle n’avait aucune limite.

La vie de réfugiée de Manuela Escobar

La vie de princesse de Manuela Escobar bascule de l’autre côté, moins reluisant lorsque son père est arrêté et tué. L’opération est menée par la police colombienne en 1993 et donc, la fille n’avait que 9 ans. La belle histoire d’amour paternelle fut de courte durée et la vie de la famille a changé à la mort du roi de la cocaïne. La disparition de Pablo entraîne des changements dans le quotidien de Manuela qui vit désormais une vie de réfugiée.

Ils ont fui leur pays natal, craignant les répercussions et les ennemis de leur patriarche. Les menaces de mort venaient de toute part et dans cette atmosphère, aucun pays n’a accepté de leur délivrer le visa. Le seul moyen qui se présentait pour eux était de passer par les frontières et d’esquiver les forces de l’ordre.

Le périple a commencé au Mozambique, ensuite, au Brésil et en Équateur. Ils ont aussi passé par l’Afrique du Sud et le Pérou. Enfin, les Escobar atterrissent et posent leurs valises en Argentine à Buenos Aires.

Un nouveau départ pour Manuela Escobar

Ils se sont installés en qualité de citoyens en exil de Colombie et c’est à cette étape que Manuela va changer de nom. Elle va prendre une autre identité (Juana Manuela Marroquin Santos) et tenter de commencer une nouvelle vie. Son désir était de vivre dans l’ombre, loin des histoires familiales engendrées par la réputation de son père. Toutefois, selon certaines sources, elle a conservé la chemise que portait ce dernier le jour de sa mort en souvenir de leur relation unique.

Manuela Escobar s’est faite discrète. Elle a évité les médias et n’était pas active sur aucun réseau social. Durant son séjour en Argentine, elle a repris les cours et allait à l’école avec son frère. Néanmoins, elle a été obligée de prendre des tuteurs privés lorsqu’elle a commencé par être intimidée par ses camarades à propos de sa situation familiale. Elle aurait choisi de faire carrière dans les relations publiques même si elle est restée loin des feux de rampe.

Une affaire de détournements de fonds dans laquelle sa mère est impliquée viendra révéler sa vraie identité. Celle-ci était accusée de blanchiments d’argent et de falsifications de documents publics. La vie de Manuela Escobar est une fois de plus affectée, mais la chasse à l’homme ouverte sur la famille s’était déjà calmée.

A lire aussi : Quelle est la fortune de MrBeast ?

La vie privée et la valeur nette des actifs de Manuela Escobar

Il s’agira dans un premier temps d’évoquer les aspects de la vie privée de Manuela Escobar. Puis, vous en saurez davantage sur la valeur nette des actifs que possède la fille unique de Pablo.

La vie privée de Manuela Escobar

Il faut préciser que peu d’informations sont disponibles sur la vie privée de la fille unique du baron de la drogue. Comme dit plus haut, elle a fait le choix de rester à l’écart des projecteurs et de se contenter d’une existence tranquille. Pour les rares données officielles la concernant, elle demeure l’unique membre de la famille qui n’a jamais été accusée ou impliquée d’un crime.

Elle aurait connu plusieurs phases dépressives depuis 1999 et selon les propos de son frère, elle a même essayé de s’ôter la vie. Manuela Escobar n’est pas mariée et des sources déclarent qu’elle vit avec celui-ci et sa femme qui s’occupent de sa santé fragile. Son frère affirme qu’elle vit dans une peur constante qu’une personne la découvre et arrive à lui faire payer les atrocités de leur père.

La valeur nette des actifs de Manuela Escobar

Il existe également peu de données relatives à la valeur globale des actifs que possède Manuela Escobar. Les estimations se sont basées sur l’héritage de son père, dont la fortune avoisinait trente milliards de dollars. Le criminel le plus riche de l’histoire avait aussi plus de huit cents manoirs luxueux et une résidence aux États-Unis.

Une énorme collection de véhicules lui appartenait aussi et faisait partie de son patrimoine. Il convient toutefois de rappeler que les autorités ont saisi une grande partie des biens. D’après les confessions de leur mère, Pablo n’a rien laissé à la famille et personne ne savait où il cachait sa fortune.