Livret A ou assurance-vie en 2024 : quel est le meilleur choix pour votre épargne ?

En 2024, les taux des contrats d'assurance-vie sont en hausse et il devient de plus en plus tentant de transférer son argent du Livret A vers ce type de placement. Cependant, le Livret A offre également des avantages non négligeables. Alors, quelle décision prendre en fonction de vos besoins et de votre situation personnelle ?

Les taux d'intérêt attractifs des assurances-vie en 2024

Selon l'économiste Philippe Crevel, les rendements des fonds en euros des contrats d'assurance-vie devraient augmenter en 2024, rendant ce produit encore plus compétitif. Des assureurs comme Corum affichent un taux très attractif atteignant 4,45% sur son fonds euro récent, tandis que le courtier Placement-direct.fr propose un taux de 4,10% sur son contrat d'assurance-vie en euros.

En parallèle, le taux fixe du Livret A reste à 3% pendant toute l'année 2024, tandis que d'autres produits d'épargne réglementés, tels que l'Afer et le Gaipare, offrent respectivement des rendements de 2,22% et 2,30%. Certaines banques font aussi preuve de générosité avec un taux de 2,85% proposé par la SG et même de 3% pour BNP Paribas.

A lire aussi :   Les changements dans l'allocation RSA : 15 heures d'activités obligatoires et la hausse de montants

Livret A : un placement sûr et accessible pour l'épargne de précaution

Le Livret A reste une option intéressante pour les épargnants qui ont atteint leur limite de LEP ou ceux qui n'en bénéficient pas. D'autant plus que l'inflation devrait ralentir en 2024, atteignant 2,5% au second semestre, rendant ainsi le rendement réel du Livret A à nouveau positif.

De plus, le Livret A offre une certaine souplesse avec un plafond de dépôt fixé à 22 950 euros, convenant ainsi à de nombreux épargnants. À titre d'exemple, la balance moyenne d'un Livret A à fin décembre 2022 était de 6 351 euros.

Assurance-vie : un placement adapté pour capitaliser à long terme

À l'inverse, l'assurance-vie n'a pas de limite de dépôt en principe, mais elle est soumise à imposition lors du retrait des sommes. Néanmoins, si le contrat a été actif pendant plus de huit ans, vous pouvez bénéficier d'une exonération d'impôt annuelle allant jusqu'à 4 600 euros par personne. Il convient cependant de noter que certains contrats peuvent imposer des limites de dépôt, notamment sur les fonds en euros où le capital est garanti.

Si vous souhaitez capitaliser à long terme pour votre retraite ou préparer votre succession, l'assurance-vie est alors la solution idéale. Contrairement aux montants déposés sur un Livret A qui sont inclus dans la succession et assujettis aux droits de succession, l'assurance-vie permet de transmettre un capital aux héritiers en bénéficiant d'une fiscalité avantageuse.

A lire aussi :   Changer les meubles dans une location meublée : ce qu'il faut savoir

Le choix entre Livret A et assurance-vie : une décision personnelle

Cyril Blesson, associé au cabinet Pair Conseil, explique que le choix entre le Livret A et l'assurance-vie dépendra de l'âge des épargnants, leurs projets, la nécessité ou non d'accéder rapidement à leurs fonds et de leur patrimoine. Pour certains contrats comme Séquoia de la SG ou Cachemire 2 Série 2 de La Banque Postale, avoir une part plus importante de comptes en unités de compte dans son contrat d'assurance-vie permet de bénéficier de rendements supérieurs à ceux offerts par le Livret A.

En conclusion, la décision finale dépendra essentiellement de votre situation financière, de vos objectifs et de votre profil d'épargnant. Prenez le temps d'analyser les forces et faiblesses de chaque produit et n'hésitez pas à consulter un conseiller financier pour faire le meilleur choix pour vous.