L’immobilier va t il baisser en 2023 ? L’évolution du marché

L’immobilier est sans conteste l’un des secteurs les plus fleurissants au XXIe siècle. Il n’est donc pas rare que de nombreux investisseurs s’y consacrent puisque c’est un placement sûr et constant. Néanmoins, depuis quelque temps, il connaît une certaine stagnation. Cela pousse justement à se poser la question s’il aura toujours autant de valeur dans les années à venir, surtout l’année prochaine. Zoom sur l’évolution du marché de l’immobilier en 2023.

L’immobilier : un secteur rentable et prometteur

Avez-vous remarqué que les riches hommes d’affaires d’aujourd’hui s’investissent tous dans l’immobilier ? La raison est que ce secteur procure de nombreux avantages.

D’abord, c’est un investissement rentable. Les fortes demandes en matière d’immobilier n’ont jamais cessé d’augmenter durant ces décennies. Il est évident que tout le monde a besoin d’un endroit pour se loger ou pour faire ses activités. Ainsi, le fait de se lancer dans ce domaine garantit un rendement constant. De même, contrairement aux meubles, l’immobilier se valorise au fil du temps. Si aujourd’hui, vous acquérez par exemple une maison à 200 000 euros, sa valeur va se doubler, voire se tripler après 10 ans. On peut donc très bien tirer un bon profit avec l’immobilier.

L’immobilier est aussi un investissement durable. C’est quelque chose de fixe et qui reste dans le temps, ce qui n’est pas le cas des éléments meubles comme la voiture. Il vous garantit donc un rendement à long terme. D’ailleurs, les dépenses d’entretien qu’il engendre sont généralement moindres par rapport aux bénéfices qu’il procure.

Enfin, l’immobilier peut s’exploiter de plusieurs manières. Vous pouvez le louer à des résidents ou à des commerciaux. Vous pouvez aussi le revendre à un prix plus élevé, selon votre convenance. Vous pouvez même créer votre propre entreprise dans le domaine.

L’immobilier : un secteur qui pourrait connaître une certaine baisse en 2023

Le marché de l’immobilier a toujours connu une forte croissance pendant plusieurs années. Néanmoins, depuis 2020, il connaît une certaine fluctuation. Si en 2019, on a enregistré près de 1 190 000 transactions immobilières, en 2020, on n’a compté que 980 000 transactions, soit une chute à valeur de 18 %. Cette situation est bien évidemment compréhensible compte tenu de confinements répétitifs liés à la crise sanitaire. Heureusement, les chiffres ont évolué dans les années qui suivent, soient près de 1 200 000 en 2021 et en 2022.

Mais malgré cette hausse connue durant 2 ans, la situation pourrait de nouveau se dégrader en 2023. Selon les analyses des experts, les transactions immobilières en 2023 en France, sont estimées à seulement 950 000.

L’immobilier : quelques facteurs explicatifs de cette baisse

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette éventuelle baisse en 2023. On peut notamment citer :

  • le taux d’inflation ;
  • l’existence d’un taux d’intérêt assez élevé ;
  • l’augmentation du taux de chômage ;
  • la hausse des prix de m2.

En d’autres termes, ces facteurs vont avoir des effets assez négatifs sur le marché de l’immobilier.

Le taux d’inflation

Le quotidien des gens a énormément changé depuis la pandémie de 2019 et de 2020. Cela a engendré des pénuries sur de nombreux produits. Cela a également ralenti la productivité dans les entreprises et a réduit les profits dans les activités diverses. À cause de tous ces problèmes, on fait face aujourd’hui à une certaine crise économique. Et qui dit « crise », dit forcément « inflation ». Selon le ministère de l’Économie et de la Finance, il faut prévoir une inflation de 4,3 % en 2023. Cela est plus ou moins ralenti par rapport à cette année, qui est de 5,9 %. Néanmoins, ce chiffre reste très élevé, ce qui risque de faire peur à la population locale. D’ailleurs, on a constaté que le niveau de faculté financière des ménages français a nettement baissé durant ces dernières années.

A lire aussi : Comment devenir analyste en investissement immobilier ?

Un taux d’intérêt assez élevé

Déjà, l’inflation est difficile à gérer pour la plupart des Français. Mais il a également fallu que les taux d’intérêt pour les crédits immobiliers s’accroissent. En 2020, on a connu un taux d’intérêt de 1 % en moyenne pour un remboursement de 15 ans. Et pourtant, cette année, il s’est élevé à 1,85 %, La situation risque encore de s’aggraver en 2023, puisque le taux pourrait atteindre jusqu’à 2,80 %. Ce phénomène risque ainsi de décourager les investisseurs à se lancer dans l’immobilier.

L’augmentation du taux de chômage

Depuis la survenance de la pandémie, de nombreuses personnes ont perdu leur emploi. Aujourd’hui, on connaît donc une hausse de taux de chômage fulgurant, soit près de 7 % en 2022. Cela peut avoir un impact négatif sur le marché immobilier. En effet, les demandes vont se réduire de plus en plus.

La hausse de prix de m2

Face à cette baisse de demande, il sera évident que les prix du m2 d’un bien immeuble vont encore augmenter en 2023. En effet, on va faire face à un certain déséquilibre entre la demande et l’offre. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette hausse ne sera pas réellement significative pour les grandes villes comme Paris. On notera seulement 1 % d’augmentation. Elle sera surtout visible dans les zones plus accessibles comme Nice, Strasbourg ou Montpellier. L’augmentation sera alors estimée à 3 % en moyenne.

Mais malgré tous ces aléas, le marché immobilier ne va pas être en déclin d’aussi tôt. Toutefois, des baisses vont être constatées dans les prochaines années à venir. Quoi qu’il en soit, cela reste un système fixe et qui garantit un bon rendement. Il reste juste à se donner les moyens pour en acquérir et de bien savoir le gérer avec la fluctuation du marché.