La révolution des scanners 3D dans les aéroports pour faciliter le passage des voyageurs

Les longues files d'attente et les fouilles minutieuses lors des contrôles de sécurité dans les aéroports pourraient bientôt être chose du passé, grâce à une nouvelle technologie de scanners 3D. Cette innovation promet de réduire considérablement le temps d'attente des passagers tout en maintenant un haut niveau de sécurité.

Des scanners 3D pour accélérer les contrôles de sécurité

Les aéroports du monde entier commencent à s'équiper d'une nouvelle génération de scanners 3D développés par Smiths Detection, qui permettent d'accélérer les contrôles de sécurité en évitant aux passagers de vider leurs sacs et bagages de leur contenu. Ainsi, plus besoin de sortir les appareils électroniques ou les contenants de liquides de son bagage.

Le principal avantage de ces scanners 3D réside dans l'utilisation de la tomographie informatisée, qui offre une image détaillée et précise des objets contenus dans un sac ou une valise. Cela permet aux agents de sécurité d'identifier rapidement les éléments problématiques sans avoir à fouiller manuellement les bagages.

A lire aussi :   La réforme des retraites : ce qui change pour les fonctionnaires en matière de cumul et de départ progressif à la retraite

Des tests réussis dans plusieurs aéroports internationaux

Ces scanners révolutionnaires ont déjà été testés avec succès et adoptés dans plusieurs aéroports, notamment à Rome, Teesside en Grande-Bretagne, et Schiphol aux Pays-Bas. La généralisation de ce système a notamment eu lieu dans tous les terminaux de l'aéroport Leonardo da Vinci de Rome après une période d'essai concluante.

En France, le groupe Aéroports de Paris (ADP) a également réalisé un test à l'aéroport d'Orly en coordination avec la Direction générale de l'aviation civile. Suite aux résultats positifs obtenus, cette technologie devrait être étendue à d'autres terminaux, comme l'a confirmé un opérateur interrogé par le magazine Capital.

Un gain de temps pour les passagers et une meilleure gestion des flux

Avec ces scanners 3D, les passagers pourraient réduire leur temps d'attente lors des contrôles de sécurité de près de 30%. Cette innovation représente donc un véritable gain de temps pour les voyageurs, qui n'auront plus à craindre les longues files d'attente avant leur départ.

En plus de faciliter le passage des passagers, ces scanners permettent également aux aéroports de gérer plus efficacement les flux de voyageurs, en évitant les engorgements et les retards dus aux fouilles manuelles. Un avantage non négligeable, surtout dans les grands aéroports internationaux où le nombre de passagers ne cesse de croître chaque année.

A lire aussi :   Assurance obsèques : des lacunes persistent dans le secteur malgré les exigences du régulateur

Des règles inchangées concernant les liquides en cabine

Même si cette nouvelle technologie permet de simplifier les contrôles de sécurité, il est important de préciser que les règles concernant les contenants de liquides en cabine restent inchangées pour l'instant. Ainsi, les passagers devront toujours respecter la limite de 100 ml par contenant et présenter ces derniers dans un sac plastique transparent lors du passage au scanner.

Cependant, cette technologie pourrait éventuellement conduire à une évolution des règles en matière de liquides et d'appareils électroniques, si elle s'avère aussi efficace que prévu et qu'elle se généralise à travers le monde.

Une adoption progressive pour un changement significatif des habitudes

Ladoption de ces scanners 3D dans les aéroports marque une étape importante dans la modernisation et l'amélioration des contrôles de sécurité. Cette technologie promet de rendre l'expérience de voyage moins stressante et plus fluide pour les millions de passagers qui transitent chaque jour par les aéroports.

Avec une intégration progressive de ces scanners dans les aéroports du monde entier, les habitudes des voyageurs pourraient bientôt être bouleversées, pour le meilleur. Les longues files d'attente et les fouilles minutieuses appartiendraient alors au passé, laissant place à une nouvelle ère de confort et d'efficacité dans le domaine de la sécurité aéroportuaire.