Quand faut-il s'inquiéter des fissures sur sa maison ?

Les fissures qui se forment dans le mur, le sol ou le plafond d’une maison sont de différentes natures. Certaines sont dangereuses, alors que d’autres ne le sont pas. Il est donc essentiel d'identifier les fissures les plus inquiétantes afin de les traiter convenablement. Découvrez ici les fissures les plus inquiétantes et les mesures à prendre pour les traiter.

Quelles sont les potentielles causes des fissures de maison ?

Une fissure est une craquelure ou un frêle qui apparaît sur le mur, le sol ou le plafond d’un bâtiment. Si ces fissures sont la plupart du temps inoffensives, elles peuvent parfois s’avérer dangereuses. Dans ce cas, il faut la réparer dans l’immédiat.

Une fissure peut avoir plusieurs origines. Généralement, elle est due à une infiltration d’eau de pluie, accentuée par des périodes de gel. Un choc dû à une catastrophe naturelle ou à un accident peut aussi provoquer l’apparition des fissures. Les autres causes possibles de fissures dans une maison sont les suivantes :

  • Un défaut de construction ou le mal façonnage
  • L’effondrement ou l’affaissement du terrain
  • Une grande période de sécheresse.

Des travaux tels que la construction d’une maison voisine peuvent fragiliser le sol, surtout si le terrain est creusé ou si les machines utilisées génèrent des vibrations, et générer des fissures.

Les différents types de fissures

Il existe plusieurs types de fissures. Certaines d’entre elles sont dangereuses alors que d’autres sont inoffensives. Généralement, on distingue trois types de fissures.

Les microfissures

Le plus souvent, elles sont superficielles et ont une amplitude inférieure à 0,2 mm. On retrouve ce type de fissures le long des joints de maçonnerie si l’enduit utilisé pour la construction est mal dosé ou de mauvaise qualité. L’apparition des microfissures peut être aussi le résultat d’un mouvement des matériaux du mur.

A lire aussi :   Quel prix pour une pompe à chaleur dans une maison de 120m2 ?

Dans ce cas, il y a infiltration d’eau sous l’enduit, ce qui peut abîmer gravement le mur. Quoi qu’il en soit, les microfissures ne présentent habituellement pas de danger. Toutefois, elles peuvent évoluer dans le temps. C’est pourquoi il est important de surveiller les microfissures au cas où elles évolueraient en une fissure plus grave.

Les fissures légères ou fines

Cette catégorie de fissure mesure entre 1 et 2 mm de largeur. Elle apparaît le plus souvent après un choc. On les retrouve généralement dans les angles, en moustaches autour des fenêtres ou au niveau du plancher. Bien qu’elles soient souvent inoffensives, elles peuvent s’étendre. À terme, elles pourraient fragiliser la maison. C’est pourquoi, il faut veiller à ce qu’elles ne se transforment pas en lézardés.

Les fissures profondes et les lézardés

Les fissures profondes ont une amplitude supérieure à 2 mm et sont considérées comme des fissures profondes. Au-delà d’une amplitude de 2 mm, ces fissures sont qualifiées de lézardés. Les fissures profondes et les lézardés sont souvent le signe d’un mouvement de terrain, notamment un tassement du sol ou un affaissement.

Elles sont aussi le signe d’une fragilité extrême des fondations d’une maison. De grosses racines d’arbre trop proches de votre mur et un défaut de structure de votre habitation peuvent en être les causes. Cette catégorie de fissures se reconnaît par sa forme en escalier. Les fissures profondes et les lézardés doivent être rebouchées aussitôt au risque de s’agrandir.

A lire aussi :   Les différentes aides de l'état pour l'achat d'un vélo électrique

Quand faut-il s’inquiéter ?

La majorité des fissures sont superficielles et donc pas dangereuses. Toutefois, elles sont évolutives, ce qui signifie qu’une microfissure a priori sans gravité peut finir par s’élargir et devenir dangereuse. Voici quelques signes qui doivent vous alarmer :

  • De nombreux claquements se font entendre dans votre maison
  • Des problèmes d’humidités ou des infiltrations d’eau se font remarquer
  • De nouvelles fissures apparaissent
  • Les fissures s’élargissent rapidement
  • L’état de la maison se détériore
  • Le crépi se fissure et tombe
  • Le carrelage de la maison bouge ou se fissure
  • Les dalles de la terrasse ne sont plus à niveau, etc.

Dès l’apparition de ces différents signes, il est important d’agir rapidement pour que la situation ne s’aggrave pas.

A voir aussi : Quel matériel utiliser pour construire une terrasse en bois ?

Que faire pour résoudre le problème ?

Reboucher une fissure n’est pas toujours la meilleure solution, car si elle est due à un facteur aggravant, elle se reformera rapidement. Pour cela, il faut commencer par identifier le type de fissure dont il s’agit afin de prendre les dispositions idoines.

Lorsque des fissures apparaissent donc sur le plafond, les murs ou le sol d’une maison, il faut prendre le temps de bien les examiner pour déterminer leur nature. S’il s’agit des microfissures ou des fissures légères qui ne s’élargissent pas dans le temps, vous pouvez les combler avec un enduit spécial.

En revanche, si ce sont des fissures plus larges, elles constituent un véritable danger comme dit plus haut. Dans ce cas, il faut faire intervenir un expert. Ce dernier se chargera d’évaluer les risques et de comprendre les origines de ces fissures afin de vous proposer la solution la mieux adaptée. Cela peut être la pose de micropieux, la reprise en sous-œuvre ou l’injection de résine.

Le prix d’une expertise pour fissure n’est pas standard, il varie en fonction de plusieurs facteurs. Généralement, ce montant est compris entre 600 et 900 €.