Déclaration d'impôt sur le revenu 2024 : Les barèmes pour déduire vos frais de carburant

Le mois d'avril signe le début de la campagne de déclaration d'impôt sur le revenu pour 2024. L'un des choix essentiels dans leur déclaration d'impôts sur le revenu concerne la déduction de leurs dépenses professionnelles. Dans cet article, nous vous présentons les échelles spécifiques pour déterminer comment déduire vos frais de carburant.

Les options pour déclarer vos frais professionnels

Lors de la déclaration de leurs dépenses professionnelles, les contribuables ont deux options à envisager : la réduction automatique de 10% appliquée par l'administration fiscale ou la déclaration des dépenses réelles si elles estiment avoir engagé plus de frais.

La déclaration des frais réels

Dans le cas où vous optez pour la déclaration des frais réels, il existe deux méthodes distinctes qui s'offrent à vous :
- Utiliser les barèmes fournis par l'administration fiscale afin de calculer vos dépenses kilométriques. Ces échelles prennent en compte les coûts liés à l'amortissement du véhicule, à l'achat de casque et d'équipements de protection, aux dépenses d'entretien et de réparation, aux pneus, à la consommation de carburant et aux primes d'assurance.
- Déduire toutes vos dépenses de l'année précédente - amortissement du véhicule, frais d'entretien, frais de carburant, réparations, assurances ou frais de stationnement - pour vos déplacements professionnels effectués.

A lire aussi :   Le nouvel étiquetage Origin-info : une révolution dans la transparence des ingrédients alimentaires

Il est important de bien choisir la méthode qui correspond le mieux aux dépenses que vous avez engagées au cours de l'année.

Les barèmes des frais de carburant

Pour évaluer vos frais de carburant, Bercy a publié en mars, dans le Bulletin Officiel des Finances Publiques (BOFIP), une échelle spécifique utilisable par les employés, les bénéficiaires de revenus non commerciaux, les agriculteurs sous régime simplifié et les entreprises individuelles soumises au régime ultra-simplifié (BIC). Cette échelle est destinée à aider les contribuables à déterminer leurs dépenses liées à la consommation de carburant lorsqu'ils utilisent leur véhicule personnel pour des déplacements professionnels.

Conditions d'application de l'échelle des frais de carburant

La Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) rappelle que cette échelle s'applique sous certaines conditions. Ainsi, elle ne concerne que les personnes suivantes :
- Les salariés,
- Les bénéficiaires de revenus non commerciaux,
- Les agriculteurs sous le régime simplifié,
- Les entreprises individuelles soumises au régime ultra-simplifié (BIC).

De plus, les contribuables n'ont pas besoin de joindre de justificatifs à leur déclaration d'impôt sur le revenu, ce qui rend cette méthode plus pratique et moins contraignante.

Comment utiliser les barèmes des frais de carburant ?

Pour déterminer le montant de vos frais de carburant à déduire, il est nécessaire de suivre les étapes suivantes :
1. Identifiez la catégorie de votre véhicule (voiture, moto, scooter…). Les barèmes sont différents en fonction du type de véhicule utilisé.
2. Prenez en compte le nombre de kilomètres parcourus à des fins professionnelles au cours de l'année.
3. Appliquez le barème correspondant pour calculer le montant des frais de carburant à déduire.

A lire aussi :   Pourquoi voldemort a tuer les parents d'harry : La vérité

Exemple d'un calcul de frais de carburant

Pour reprendre un exemple simple : si vous avez une voiture avec une puissance fiscale de 5 CV et que vous parcourez 10 000 km par an pour des déplacements professionnels, le montant de vos frais de carburant sera déterminé comme suit :

Montant des frais de carburant = Puissance fiscale xNombre de kilomètres parcourus x Coefficient du barème

Dans cet exemple, les frais de carburant peuvent être déduits de votre revenu imposable selon les barèmes publiés par Bercy.

La déclaration d'impôt sur le revenu 2024 offre deux options aux contribuables pour déclarer leurs dépenses professionnelles : la déduction automatique de 10% ou la déclaration des frais réels. Si vous choisissez cette dernière option, pensez à utiliser les barèmes des frais de carburant publiés par Bercy afin de faciliter le calcul de vos dépenses liées à l'utilisation de votre véhicule personnel pour des raisons professionnelles. Cette méthodologie permet de tenir compte des coûts liés au carburant tout en évitant de fournir des justificatifs papiers contraignants.