Comment bien choisir une ruche ?

Il existe plusieurs types de ruches. Les uns sont très différents des autres. Pour un apiculteur, l’enjeu est de choisir la ruche appropriée au type d’apiculture souhaité. Les différents modèles possèdent diverses formes. De la ruche de biodiversité à la ruche horizontale en passant par la ruche de production, le choix n’est pas facile. Comment se retrouver dans ce dédale de ruches tout aussi fonctionnelles les unes que les autres ?

Une ruche adaptée à l’apiculture voulue

choisir une rucheAvant de choisir telle ou telle ruche, il convient de connaitre en amont le type d’apiculture souhaité. On ne choisit pas la même ruche pour une activité de loisir ou une activité rémunératrice. Pour les apiculteurs professionnels, il s’agit de choisir le modèle qui propose le volume de production recherché. Il est également essentiel d’opter pour le modèle de ruche le plus utilisé dans la région ou dans le village.

Pour les débutants dans l’apiculture, la ruche pédagogique constitue le meilleur choix. Ce type de ruche cherche avant tout à éduquer. Apprendre à choisir une ruche provoque la prise de conscience du rôle important des abeilles dans la nature. Généralement installée dans les lieux publics, cette ruche contribue à la défense des abeilles qui sont menacées dans différents pays.

La ruche de biodiversité et la ruche horizontale

ruche de biodiversitéLa ruche de biodiversité sert surtout à préserver les abeilles des actes nocifs qu’ils subissent au fil des années. Les apiculteurs les accueillent dans un habitat à proximité de leur abri sauvage. Très décorative, la ruche de biodiversité est adaptée aux extérieurs d’une propriété. Installer ce modèle de ruche dans le jardin permet de développer de manière optimale les arbres fruitiers grâce à l’action pollinisatrice des abeilles. Cette ruche se destine plus à la protection des abeilles qu’à la production de miel.

La ruche horizontale s’inscrit également dans la sauvegarde des abeilles. Elle les accueille dans un lieu proche de leur habitat naturel. Outre la préservation des espèces, la ruche horizontale permet aussi la production de miel de manière écologique et à coût réduit. Dans cette catégorie, la ruche kenyane est la plus appréciée. Utilisé en apiculture naturelle, ce modèle s’inspire des ruches traditionnelles grecques.

La ruche de production possède, pour sa part, différents modèles comme la fameuse ruche Dadant. Dotée d’une dizaine de cadres, cette ruche offre un volume de plus de 50 litres. On distingue aussi la ruche Warré ou Voirnot. Ce type de ruche a pour vocation essentielle de produire du miel pour ensuite le revendre.