Quels sont les avis négatifs sur la pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur (PAC) comprend deux modules associés l’un à l’autre par un fluide frigorigène ou eau glycolée. Il peut être placé dans le jardin et servira à canaliser les calories de l’air extérieur. Il peut être aussi utilisé pour faire bouillir l’eau de votre système de chauffage. La pompe à chaleur est souvent installée dans les appartements neufs. Elle fonctionne grâce à une part d’énergie renouvelable et favorise la baisse de la facture énergétique. Bien qu’elle soit avantageuse avec ses nombreux atouts, la PAC présente également des inconvénients. Alors, quels sont les avis négatifs sur la pompe à chaleur ?

Des qualités instables

La pompe à chaleur consomme beaucoup d’énergie lorsque la température extérieure est basse, surtout en hiver. Quand il fait trop froid, elle a des difficultés à canaliser des calories. Ainsi, le coefficient de performance (COP) de votre pompe va baisser. Par exemple, quand la température extérieure varie entre +2 °C ou -7 °C, vos données électriques peuvent doubler. Cela arrive quand vos hivers sont rudes et votre PAC givre. C’est aussi possible lorsque les températures chutent en dessous de 7 degrés.

Il faut préciser que c’est le système de dégivrage qui sollicite plus de ressource à votre PAC pour fonctionner. En réalité, certains modèles sont plus appropriés aux hivers froids que d’autres.

Par ailleurs, si vous résidez dans une zone froide, il est recommandé de mettre en place un chauffage d’appoint. Il s’agit d’un réseau qui ne consomme pas d’électricité comme un poêle à bois ou à granulés.

Au cas où votre capital est flexible, vous avez la possibilité de jeter votre dévolu sur une pompe à chaleur géothermique. Même en plein hiver, le sol maintient une chaleur stable. De fait, ce genre de PAC garantit un bon rendement durant toute l’année. Toutefois, les travaux sont bien plus pénibles.

Des troubles sonores

Les systèmes désuets ont tendance à émettre trop de bruit. Cependant, les modèles de la dernière cuvée font des bruits tout à fait acceptables. L’état de certains d’entre eux est comparable à un réfrigérateur en plein fonctionnement.

Tout dépend du type de PAC que vous allez préférer. Si vous choisissez la pompe à air, l’unité installée à l’intérieur ne fait presque pas de bruit. Pour vous épargner le bruit et les diverses vibrations, mettez votre unité extérieure à l’écart de vos chambres. Ne l’installez pas non plus trop proche de ceux qui vous entourent.

Une durée de vie restreinte

Il n’est pas rare d’entendre dire, que la pompe à chaleur a une durée de vie très restreinte plus que celle d’une chaudière à gaz. En réalité, ce n’est pas tout à fait le cas. Une chaudière conventionnelle a une durée de vie de 15 à 25 ans. La nuance est légère car elle est relative à plusieurs aspects. Il y a :

  • le cadre de vie de l’installation,
  • le matériel choisi et
  • l’entretien quotidien.

Par ailleurs, il faut préciser que l’entretien peut être considéré comme un avis négatif.

Un entretien assez ponctuel

La pompe à chaleur exige un entretien permanent. Elle demande un contrôle tous les 2 ans. Il y a des modèles solides qui nécessitent des soins chaque année. Si vous avez envie de mieux comprendre, n’hésitez pas à contacter les professionnels. Il requiert donc de bien réfléchir à propos du budget maintenance. Vous pouvez ainsi être sûr d’acquérir un système de chauffage très sophistiqué.

Chauffage et eau chaude : une seule option à faire

La pompe à chaleur air-eau ainsi que celle air-air fournissent le chauffage. Si vous avez besoin de l’eau chaude sanitaire, deux choix se présentent à vous. Soit vous mettez en place un cumulus de surplus, soit vous installez une pompe à chaleur air-eau duo.

La PAC à air-eau fait non seulement le chauffage mais aussi l’eau chaude sanitaire. Il faut noter quand même que son prix est un peu plus élevé. Il est aussi à préciser qu’une PAC duo fonctionne sur toute l’année. Vous avez sans doute, régulièrement besoin d’eau chaude donc, elle peut s’user en très peu de temps. Lorsque vous choisissez une pompe à chaleur classique, vous avez besoin d’un complément pour l’eau chaude.

Un jardin moins beau

Vous êtes tenu de mettre en place une ou plusieurs unité(s) extérieure(s). Si vous disposez d’un jardin esthétique, ça peut dénoter un tout petit peu. Cet inconvénient est aussi rencontré sur les pac eau-eau. Néanmoins, cela n’est pas contraignant.

Il existe toute une panoplie de stratégies pour habiller votre module afin qu’il soit beaucoup plus intégré. Pour en savoir davantage, l’idéal serait de vous rapprocher d’un professionnel du domaine.

A lire aussi : Quel prix pour une pompe à chaleur dans une maison de 120m2

La PAC n’est pas adaptable à tous les modèles de radiateurs

La pompe à chaleur est plus performante avec des émetteurs de chaleur douce. Au fur et à mesure que la température extérieure est proche de la température de sortie, votre pompe devient plus efficace.

Retenez qu’il est donc compliqué de mettre en place ce système avec des radiateurs à forte température. Toutefois, il existe des pompes à moyenne et de forte température. Très souvent, ce sont des types de PAC qui vous donnent la possibilité de bénéficier des aides du gouvernement.

Il n’est pas possible de produire du froid avec toutes les PAC

Vous avez bien connaissance de la pompe réversible. Il s’agit de la pompe air-air. Elle favorise le rafraîchissement de votre habitation l’été, ce qui est très pratique. Si vous vous chauffez à l’électrique, vous pouvez l’aménager. Autrement, vous feriez mieux d’opter pour la air-eau. Le mode de fonctionnement de la PAC air-eau est différent car elle ne fournit que de la chaleur.

Cependant, si vous n’êtes pas tout électrique et que vous désirez un été frais, vous allez devoir installer une climatisation. La PAC air-air ne vous convient que lorsque vous êtes au tout électrique.