Assurance obsèques et assurance vie : quelles sont les différences ?

L’assurance vie est un placement toujours autant apprécié des Français. Ce produit d’épargne ne doit pas être confondu avec d’autres types d’assurance, comme l’assurance obsèques. En effet, ces deux produits n’ont ni les mêmes objectifs ni le même fonctionnement.

Assurance obsèques et assurance vie : des objectifs différents

L’assurance vie est un produit d’épargne. Elle permet de concrétiser un projet personnel, comme un voyage ou la rénovation d’une maison par exemple. Grâce à ce contrat, l’assuré peut aussi se constituer une épargne en vue de la retraite. Elle permettra de compléter ses ressources à un moment où les revenus baissent souvent.

En principe, en cas de décès de l’assuré, avant le terme du contrat, un ou des bénéficiaires, désignés par l’assuré, perçoivent le capital épargné.

De son côté, l’assurance obsèques est un produit de prévoyance. Son objectif est donc différent. En effet, l’argent placé dans le contrat doit servir au financement des obsèques de l’assuré. C’est le seul but de l’assurance obsèques si l’assuré choisit un contrat en capital.

Mais il existe aussi un contrat en prestations. Celui-ci prévoit, en plus de leur financement, l’organisation des funérailles.

Un fonctionnement qui n’est pas le même

De l’argent mis de côté

Certes, l’assurance vie et l’assurance obsèques ont quelques points en commun. Dans les deux cas, il s’agit de mettre de l’argent de côté, même si l’objectif est différent.

Et, sur ces deux contrats, ces sommes sont obtenues, du moins en partie, au moyen de cotisations. Dns le cas de l’assurance vie, leur montant et leur fréquence sont laissés à l’appréciation de l’assuré. De son côté, le souscripteur d’une assurance obsèques peut choisir entre une prime unique, une prime temporaire ou une prime viagère.

L’un des produits est un placement, l’autre pas

L’assurance vie est un placement, ce qui n’est pas le cas de l’assurance obsèques. C’est là une autre grande différence entre ces deux produits.

« En effet, chaque année, l’assurance vie génère des gains, qui sont versés à l’assuré sous forme d’intérêts. Concernant l’assurance obsèques, seul le capital garanti, et prévu au contrat, est versé aux bénéficiaires » explique Funeraire-info.

Certains contrats prévoient cependant une clause de revalorisation du capital, pour tenir compte, au terme du contrat, de la hausse des prix qui sera probablement intervenue dans l’intervalle.

Des différences quant à la disponibilité et l’utilisation du capital

Entre les deux produits, il existe également des différences quant à la disponibilité et à l’utilisation du capital, ainsi qu’à la forme qu’il peut prendre.

En effet, le capital de l’assurance vie est disponible à tout moment, même s’il est plus avantageux, pour des raisons fiscales, de le conserver un certain temps. Par conséquent, l’argent placé dans une assurance vie n’est pas bloqué.

L’assuré peut le récupérer quand il le souhaite, en tout ou partie. Ces retraits portent le nom de rachats. On parle alors de rachat total ou partiel. Pour ce qui est de la fiscalité, l’assuré a le choix entre deux solutions.

Par ailleurs, l’assuré peut décider que l’argent de son assurance vie lui soit versé sous forme de capital ou de rente. Cette dernière solution lui permettra de se constituer un complément de revenus régulier au moment de la retraite.

Enfin, il peut faire de cet argent ce que bon lui semble. Il peut financer un voyage, l’achat d’une voiture ou utiliser cet argent pour compléter ses revenus de retraité.

Les choses sont différentes dans le cas de l’assurance obsèques. En effet, le capital est bloqué jusqu’au décès de l’assuré. Il n’est donc pas disponible avant. Par ailleurs, il n’est versé que sous forme de capital.

Dans le cas d’un contrat en capital, ce capital garanti est versé au bénéficiaire désigné par l’assuré. Son nom doit figurer au contrat. S’il s’agit d’un contrat en prestations, qui prévoit le déroulement des obsèques, le capital est versé à l’opérateur funéraire avec lequel l’assuré se sera entendu pour régler l’organisation des funérailles.

Dans ce cas, en effet, c’est la compagnie de pompes funèbres qui est le bénéficiaire du contrat. Enfin, et contrairement à ce qui se passe avec l’assurance vie, le capital de l’assurance obsèques ne peut servir qu’au financement des funérailles. Seul un éventuel supplément peut être utilisé à sa convenance par le bénéficiaire.